Infos                 Films    Trouver
   2018    2001-2017             vidéos            livres rares

 

       Infos de 2018


Dates Magène en concert en 2018

Magene festival Tatihou
   ♥ Sées (Orne), dimanche 19 août, à 21h.
   ♥ Dozulé (Calvados), samedi 25 août.
   ♥ Donville-les-Bains (près de Granville), vendredi 16 novembre, à 19h. Théo sera accompagné de ses 3 musiciens (voir l'image). Un apéro sympa est prévu avec le public.

Toujours de chouettes bouquins chez Magène !

Après le livre pour enfants "Le goupillot" - "trop mignon", "très belles illustrations", disent les gens - Jean-Pierre Montreuil a écrit un troisième volume de contes et récits, titré "Zélie" (après "Rose" et "Naïse"), toujours extrêmement inventifs, ancrés profondément en Cotentin avec parfois un zeste de surnaturel très plaisant.
En même temps, sort de l'imprimerie ICL-Graphic de Valognes, un autre livre de poèmes et de fables "De couen carre (Du coin de l'oeil) toujours imprégnés d'humour, à tel point que le lecteur en oublie qu'il s'agit de poèmes et de fables, sans oublier la morale !
"L'âne oû tierre / L'âne au piquet" : voici les deux derniers vers :
"Tcheu l'houme, ch'est dreit parel (Chez l'homme il en est de même)
Cha couenche entré les déeus oyèles" (Le problème est entre les deux oreilles)
L'UPN Coutançais a pris le relais de Magène comme éditeur, si bien que ces livres vont être disponibles en ligne (paiement par Paypal). https://sites.google.com/view/upncoutancais/boutique
Septième ouvrage de Jean-Pierre Montreuil "Zélie" est un recueil de contes en normand dans la même veine que "Naïse" et "Rose".
"Le goupillot" et tous ceux ci-dessous sont disponibles par chèque, par la poste, à Magène 28 La Luzerne de Haut 50260 Bricquebec-en-Cotentin (envois après le 30 août). Complétez votre collection ! Frais de port : 3 € quel que soit le nombre.
Rémin Pézeri
Connaissez-vous Charles le Boulanger (1880-1929) ?

chansons charles le boulanger
C'est un auteur à part... Pensez-donc, il parcourait le centre-Manche en roulotte pour proposer ici et là un spectacle de courtes pièces de théâtre, sans doute agrémenté de quelques poèmes, voire de chansons de Rossel. Nous le retrouverons dans notre prochain disque, avec deux chansons inédites, bien entouré par plusieurs auteurs d'hier et d'aujourd'hui.
Voir aussi la page complète Charles le Boulanger que nous lui avons consacrée.

Salon du livre de Carentan

Une nouvelle équipe dirige ce salon très populaire dans le Cotentin qui se tiendra le samedi 6 octobre, de 14 à 18h, et le dimanche 7 octobre, de 10 h à 18h, salle du Haut-Dyck à Carentan. Le site du salon est ici.
Coup de coeur pour un photographe de chez nous...

Il n'est pas encore très connu mais sa réputation grandit. Christophe Cauchard photographie le Cotentin comme un poète
assemble ses mots. Alors, ses premières images surprennent et puis emportent le jeu des clics vers les suivantes.
Nous vous invitons à le découvrir ici : Christophe Cauchard - Photographe
. D.B.
Conférence à Alençon sur le "Patois normand et Domfrontais"

Le Point d'Alençon organise cette conférence le lundi 18 juin à 20h30 à la MVA, Maison de la vie associative, 25 rue Demées à Alençon. Bien sûr, tout le monde comprendra les propos présentés avec humour de Bernard Desgrippes. L'entrée est gratuite. Michel Gandon
Quelques mots de Wace, le plus ancien poète normand connu (12e s.)

Michel le Bas nous envoie quelques mots de notre ancêtre (qui vit à la BNF...). Evidemment, le normand (ou le vieux français) du 12e siècle est plus compliqué à comprendre aujourd'hui, mais la force des mots demeure.
Tote rien se torne en déclin (toute chose décline)
Tot chiet, tot muert, tot vait à fin : (tout tombe, tout meurt, tout finit)
Hom muert, fer use, fust porrist, (l'homme meurt, le fer s'use, le bois pourrit)
Tur font, mur chiet, rose flaistrit, (la tout s'écroule, le mur tombe, la rose flétrit)
Cheval tresbuche, drap viésist : (le cheval bronche, le drap vieillit)
Tote ovre fet od mainz périst. (tout ce qui est fait de la main des hommes périt)

"Louisot le terre-neuvas" à Lisieux

nicolas dubost
Nicolas Dubost, acteur professionnel, présente au Théâtre dé Lisieux un spectacle en normand avec des enfants: "Louisot l'terre-neuvas !". La première de ce spectacle aura lieu le 12 juin, à 20h, puis le 13 au matin.
Magène y tiendra une table avec CD et livres bilingues normand-français.

Disparition de René Saint-Clair

Nous avons appris le décès, à 95 ans, de cet artiste.

René Saint-Clair est né à Tribehou en 1923. Cet observateur précis des moeurs de son temps est très connu dans le département de la Manche où il a souvent animé des rencontres et des soirées. Il a évoqué les traditions des marais de Carentan, son terroir, avec des observations précises.
"Ma presqu'île", sa chanson la plus populaire, ne résume pas à elle seule la richesse de ses créations. A la fois chansonnier, conteur et poète, il nous laisse une oeuvre fort intéressante qui témoigne du normand de sa région et de son époque. Il est aussi le créateur du groupe folklorique "La rose au bouais".

Hervé Morin déclare à Corse-matin "J'ai aussi une langue à défendre : le normand"

Deux représentants de notre fédération, la FALE, ont été reçus le 10 avril 2018 à Caen par Anne Mounolou, secrétaire de cabinet du président du Conseil régional de la Normandie, Hervé Morin, qui souhaite faire avancer le dossier de la revitalisation de la langue normande.
La FALE se réjouit de cet engagement public qui fait suite à nos premiers contacts de juillet 2017. La Région avait déjà financé des dictionnaires pour les CDI des lycées normands ("Trésor de la langue normande", Éditions Eurocibles à Marigny). En effet, nos parlers et notre littérature sont en grande difficulté parce que le normand n'est pas enseigné. Le dernier bastion est le collège de Bricquebec avec le cours de Marie-Claire Lecoffre suivi par trente élèves de 6ème et quelques sensibilisations dans certaines écoles primaires. Tout est à inventer en Normandie.

Lancement de la souscription du nouveau livre de JP Montreuil : "Le goupillot".

jp montreuil
Une histoire merveilleuse qui enchante grâce aux rebondissements à chaque double-page magnifiquement illustrée. Des animaux se cachent dans ces tableaux qui s’inspirent de la mer et des falaises de La Hague où habite Stephan Cavelier qui a quitté Paris pour vivre dans ce paysage magique. La beauté des illustrations est au service de mots normands savoureux. Professeur en langues romanes, Jean-Pierre Montreuil partage son talent littéraire à travers plusieurs livres édités par les associations normandes Magène et UPNCoutançais.

Le bon de souscription (9 euros) est ici

atlas.limsi.fr : un site extraordinaire !

Si vous voulaez écoutaer Hrenri Gogibu (La Hague), Maurice Fichet (Val-de-Saire), Alain Bavay (Bricbé), Gilles Mauger (St-Philbert) et ceux du Pays de Caux : atlas.limsi.fr. Il suffit de cliquer sur le lieu sur cette carte de France pour avoir 2' d'audio et le texte en bas. Le même texte (une petite fable) a été traduit à partir du français et enregistré dans la foulée dans toutes les régions de France par le CNRS, c'est magique ! Impression de se retrouver en 1850 lorsque tous les parlers-langues étaient encore vivant-e-s.
Permet de comparer le normand et l'occitan, le gallo, etc. Ressemblances et différences. Le vocabulaire normand n'a rien d'inférieur à celui d'autres régions. A déguster sans modération et faire passer même à des amis. Dommage qu'il n'y ait pas le jèrriais et le guernésiais ni le wallon de Belgique. Ni le Sud Normandie (avec Bernard Desgrippes qui a assuré une conférence à guichets fermés hier soir, et d'autres possibles. Ni les créoles qui sont pourtant La France et furent en petite partie créés par les premiers marins normands.
R. Pézeri
Après-midi "langue normande" à Cherbourg le 24 mars

Cette arlevaée du prêchi normand se tiendra la samedi 24 mars, à 15h, à la salle Paul Eluard (le Quasar, Cherbourg). Elle est organisée par l'association Alfred Rossel. Ouverte à tous. Entrée gratuite.
Rencontre riche et passionnante au château de Caen

Oui, bien belle intervention autour du normand et de Marcel Dalarun, ce 13 mars. Chacun a bien compris que notre poésie normande ne saurait exister sans des êcrivains d'exception, tel que l'était Marcel. Rémi Pézeril (Magène) a su mettre en avant les qualités de l'écrivain et son rôle dans la sauvegarde de notre langue régionale. De son côté, Denis Ducastel (des éditions le Pucheux) a présenté les derniers ouvrages de sa collection originale. Philippe Cléris, animateur du collectif "Bienvenue en Normandie" nous a dit quelques mots sur la nécessité d'envisager la sauvegarde des productions littéraires normandes d'un point de vue politique et régional. Enfin, Maît' Gires (photo) a présenté une douzaine de chansons personnelles écrites en normand, toutes bien applaudies par un public sensible à la qualité.

Un nouveau site pour L'Université Populaire Normande du Coutançais

Voilà un événement qu'on attendait ! Ce nouveau site réunira tous ceux (et ils sont nombreux) qui s'intéressent à la vie et à la création du normand dans le beau pays de Coutances. Ce site présente l'association et dispose d'une boutique en ligne permettant l'achat des ouvrages édités par l'association. Bravo et bon courage à nos amis !
Cliquez ici : www.upncoutancais.org

13 mars 2018 : conférence sur Marcel Dalarun au château de Caen

Notre grand poète régional (photo), décédé l'an passé, reste toujours bien présent chez tous ceux qui aiment la poésie normande. Créatif, inspiré, novateur, il a magnifiquement servi notre langue régionale. Rémi Pézeril nous en dira beaucoup plus le mardi 13 mars, à 18h, où il présentera les deux livres édités de Marcel Dalarun et la richesse de son répertoire. Un moment à ne pas râter.
Cour du château de Caen, entrée café Mancel.


Voir aussi la page de Marcel Dalarun

Quels sont les auteurs que vous recherchez sur ce site ?

Ce cher Alfred Rossel est toujours de très loin le n°1 de la liste. Les anciens, Charles Lemaître et Louis Beuve par exemple, sont de plus en plus oubliés. Parmi les romanciers d'aujourd'hui, Jean-Pierre Montreuil et Maurice Fichet sont en tête. Nos grands poètes/auteurs de chansons, Marcel Dalarun, Alphonse Allain et Côtis-Capel, suivent à quelques encablures.

Assemblée générale de l'association de Magène

- L’assemblée générale annuelle des passionnés de normand s’est tenue mardi 6/2/18 à Bricquebec avec 25 participants. L'adhésion à Magène reste fixée à 5 € (ou plus...). Le président Rémi Pézeril a présenté les concerts tenus en 2017, le dernier étant à Beaumont-Hague en hommage au grand poète Albert Lohier qui écrivit sous le nom de Côtis-Capel. Comme le dit avec humour le chanteur du groupe Magène, "ne pas confondre avec Théo Capelle !". Il y aura plusieurs poèmes de Côtis mis en chansons dans le prochain CD, toujours sur des mélodies de Daniel Bourdelès. Ce CD sera enregistré au studio des Albert’s, à Ste-Mère-Église.
- Le site magene.com voit 95 000 visiteurs dans l’année. Mais les téléchargements très nombreux rapportent peu comme le montre le bilan financier. Le dictionnaire édité par Eurocibles a rapporté des droits d’auteur qui aident la publication de nombreux livres en normand : "Plleumes de gllèche" de Maryvonne Lepetit, "La vuule crânyire" de Maurice Fichet, "Rose" (prénom féminin titre d’un conte), "Ugénie et Gllâomet" (Eugénie et Guillaumet) et "Oû libe", trois ouvrages du Bricquebétais Jean-Pierre Montreuil, sans compter son tout dernier "Naïse" paru aux éditions UPN Coutançais.
- La difficulté est d’assurer le suivi en librairie car les bénévoles se font rares depuis bientôt trente années que l’association existe. Il y a aussi peu de lecteurs en normand car, contrairement à d’autres régions, le normand n’est pas enseigné (sauf à Bricquebec une heure en sixième !).
- Magène a décidé de publier un beau livre pour enfants, "Le goupillot qui voulait touornier", illustré par Stefan Cavelier, un professionnel qui habite dans La Hague. Texte bilingue de Jean-Pierre Montreuil.
- Venu du Pays d’Auge, Emmanuel Cozig a présenté un album de bandes dessinées très originales que Louis Lefèvre a encensé.
Sous le nom de Louisot L’Fève un deuxième livre de poèmes "Triquevâodries / Ballades" devrait paraître ainsi qu’un recueil de Joël du Bord de l’Ouve "Histouères tout à tra".
Des souscriptions vont être d’abord lancées. Merci de suivre l'actualité sur magene.com et les sites amis https://amisdonjon.wordpress.com/, https://www.choses-normandes.com/, et la FALE sur facebook.

Initiative Citoyenne Européenne pour la diversité culturelle de l'Europe

Au 23 janvier, la pétition lancée par l'Union européenne pour la sauvegarde et la promotion des langues et cultures minoritaires a obtenu 175 000 signatures sur un objectif de 1 000 000. Dans certains États, comme la Roumanie et la Hongrie, le quota de signatures imposé par l'état est déjà largement atteint. D'autres comme le Pays Basque en Espagne se lancent dans la bataille : avec plus de 11 000 signatures en quelques jours ils atteignent déjà 30% du quota de l'État.
Cette pétition a reçu le soutien d'ELEN, le Réseau européen pour l'Égalité des Langues. En France, la bataille commence avec 3% du quota des 55 000 signatures à atteindre. 7 pays au moins (sur 27) doivent atteindre leur quota. A l'approche de la cloture le 3 avril, accélérons dans la dernière ligne droite, Mobilisons nous sur tous nos réseaux sociaux, Soyons au moins l'un des sept premiers États à atteindre l'objectif.
Signons, diffusons, faisons signer l'initiative citoyenne européenne !
Merci de diffuser largement ce message autour de vous.

6 février : conférence reportée sur Marcel Dalarun au château de Caen

Trop de neige dans le Cotentin d'où devaient venir beaucoup d'amis... Philippe Cléris a préféré reporter cette passionnante rencontre autour de notre grand poète. La date du 13 mars a été avancée. Nous en reparlerons bien sûr dans ce site.

Le premier livre de Maryvonne : une réussite.

maryvonne prae du moulan
Un grand format A4, des caractères bien lisibles par tous, 32 photos de voyages et de nature, de l'émotion, de l'humour mais pas toujours, "ya de la plleume mais itou de la gllèche" : Maryvonne du Praé du Moulan, "à sen leisi (en suivant son imagination), nous a genci un biâo livre".

A commander : 18 € + port 6 €, chèque à Magène, 28 La Luzerne de Hâot, 50260 BRICQUEBEC.

Voir aussi la page de Maryvonne

"La Hague, men pais", le nouveau livre d'Alphonse Allain.

Un nouveau livre d'Alphonse Allain, c'est toujours une belle surprise. D'abord parce la richesse et l'originalité de son vocabulaire et de ses tournures en normand surprennent encore et toujours. Ensuite parce qu'il nous raconte des histoires vraiment originales, des anecdotes du coin. Dans ce 12e recueil personnel et épais (255 pages), tous les textes et poèmes sont traduits en français au ligne à ligne, une bonne façon d'apprécier et d'apprendre le normand sans mal ! D.B.

Voir la page d'Alphonse Allain

Des nouvelles de l'atelier langue normande de l'UPNCoutançais

Il se réunit tous les quinze jours, le mercredi de 17 h à 18 h 30 au Foyer des Marettes à Agon (50). Carte d'adhérent gratuite. Contact : Marie-Charlotte Letourneur, 57 rue de Blainville 50230 Agon-Coutainville.
Une quinzaine de personnes, qui ne sont pas toutes normandes, progressent en lecture et en écriture. Les textes publiés le dimanche dans La Presse de la Manche sont lus. Il reste quelques ex. du "Livre du maître", recueil de textes en langue normande, avec trois niveaux, des points de grammaire et de vocabulaire. (164 p. A4, 15 €). L'UPN Coutançais a aussi réédité l'Essai de grammaire normande" indispensable pour apprendre les expressions populaires et les tournures de phrases, les conjugaisons. C'est un ouvrage de référence. (272 p., ill. couleurs, 20 € + port 6 €.
R.P.