Infos                 Films    Trouver
   2019    2001-2018             vidéos            livres rares

 

       Infos de 2019


Dates Magène en concert en 2019

Magene festival Tatihou
   Magène au festival de Tatihou - Photo Patricia Segretinat de musicologie.org



Le restaurant "Le Baligan", à Siouville-Hague, cuisine ...en normand !

restaurant baligan siouville hague
Voilà qui n'est point commun et qui s'inscrit bien dans notre tradition normande : avec l'aide de Théo Capelle, les menus du Baligan sont rédigés en français et en normand. Christophe, le patron inspiré, a eu cette idée à Jersey en constatant que les menus de l'île tenaient compte de la langue locale. Désormais, non seulement les plats sont délicieux (lisez les avis sur leur site ci-dessous), mais ils racontent leur pays. Bravo, le Baligan !
Site du Baligan

Enregistrez votre langue !

Je profite de votre tribune pour redire ce que j'avais confié à Gaid Evenou (DGLFLF) et lancer un appel. Hervé Morin s'engage pour la langue normande et en particulier pour un atlas linguistique sonore. Sans saturer le champ d'étude, le travail que nous avons mené avec le soutien de la DGLFLF (https://atlas.limsi.fr) continue à évoluer, et nous sommes toujours à la recherche de locuteurs de normand, notamment dans l'arrière-pays et au sud de la ligne Joret, qui accepteraient d'être enregistrés traduisant la même histoire, une fable d'Esope d'une centaine de mots. Notre site donne à entendre (et à lire) des versions du Cotentin et du Pays de Caux, mais ne demande qu'à être enrichi. Il jouit d'une certaine visibilité puisque, depuis son lancement, il a reçu plus d'un demi-million de visiteurs. Je vous serais reconnaissant si vous pouviez transmettre cet appel à participation.
Contact : Philippe.Boula.de.Mareuil@limsi.fr
19 janv. 2019 : le Conseil Régional de Normandie veut dynamiser le normand

Les nombreuses associations normandes attachées à leur langue régionale étaient invitées à échanger avec le président Morin à l'Abbaye aux Dames de Caen. Plus de 300 personnes ont participé à cette première. Plusieurs interventions de spécialistes et de responsables d'associations ont précédé le discours du président de la Région normande. Des propos et des idées multiples ont été échangés. Maurice Fichet, écrivain bien connu, a même suggéré une émission de télévision régulière qui installerait le normand dans la vie quotidienne des habitants.

les albert's
Principaux points de l'intervention d'Hervé Morin :

- Cette réunion est constitutive d'un esprit positif : on peut être normand et apprécier l'Etat.
- On aspire tous à ce que la diversité linguistique apporte de la richesse.
- La première urgence est de bâtir un programme pour préserver les variantes du normand actuellement en place dans toute la région. La "Fabrique de patrimoines en Normandie" va être réorientée en ce sens.
- Un programme de recherches va être financé à l'université.
- Un lieu va être consacré à ces travaux.
- Une académie de la langue normande va être créée, avec une autorité morale reconnue.
- Proposition de bâtir des options "normand" dans les écoles qui le souhaitent.
- Proposition d'une classe de normand dans un collège par département.
- Proposition d'un D.U. de normand à la faculté.
- Développer les "cafés normands" pour multiplier les moments d'échange.
- Enfin, pour que cette ambition de développer le normand prenne forme, deux rendez-vous annuels sont prévus.

Lire aussi le compte-rendu d'Alain Lambert dans le site musicologie.org
Le reportage de France 3 Normandie
Et aussi le point de vue de la Région
et de France Bleu
et encore sur Youtube

Formidables prestations des artistes de la Manche et de Jersey au Conseil Régional

Beaucoup de talent chez ces élèves de Bricquebec qui, sous la direction de Marie-Claire Lecoffre, ont présenté un mini-spectacle de chansons tout en normand (photo ci-dessous). La salle a ensuite accueilli les mini-concerts de Kit Ashton, un chanteur jerriais étonnant, et de Théo Capelle accompagné de ses musiciens.

marie-claire lecoffre
kit-ashton
        Kit Ashton - Jersey

aujourd'hui en france

L'article d'Aujourd'hui en France du 23 janv.

Colloque sur le parler normand à Caen (Abbaye aux Dames)

La Région Normandie organise le 19 janvier 2019 à Caen la première rencontre régionale « Parler normand, une expression du patrimoine culturel de la Normandie ».
Cette journée a une double ambition. D’une part, élaborer un plan de sauvegarde régional des pratiques du Parler normand, et d’autre part, valoriser auprès des normands et des touristes l’ensemble du patrimoine oral et écrit qui faisait aux 11ème et 12ème siècles de notre Région un carrefour européen de connaissances et de civilisation.
Cette initiative est également une opportunité pour renforcer les liens historiques et d’amitiés entre les Iles Anglo-Normandes et la Normandie. C’est la raison pour laquelle Monsieur Jonathan LE TOCQ, Député et Ministre des Affaires Etrangères de Guernesey, et Monsieur Montfort TADIER, Vice-Ministre à la Culture de Jersey participent aux débats.
Historiquement la ligne JORET, établie à la fin du XIXe siècle coupe la Normandie en deux territoires sur lesquels les parlers n’ont pas subi la même influence (picard au nord, gallo et angevin au sud).
Selon la Délégation générale de la langue française et langues de France (DGLFLF), les langues régionales se définissent comme des langues parlées sur une partie du territoire national depuis plus longtemps que le français langue commune. C’est à titre que le normand tire sa légitimité dans la catégorie des langues d’oïl d’origines romanes et situées au nord de la France.
La « Renaissance » de la Normandie le 1er janvier 2016 est ainsi l’occasion de porter une politique ambitieuse relative au Parler normand. Formidable facteur d’identité et d’attractivité, ce bien commun doit en effet être mieux connu de tous.

Quiques nouvèles dé noute prêchi

- En 2018, ce site a encore amélioré ses performances avec 99100 visites dans l'année.
- Notre prochain CD avance bien. Encore 2 titres à enregistrer (il y en aura 15 en tout), quelques choeurs à placer, quelques instruments à ajouter et le printemps normand le verra jaillir dans notre vie quotidienne, tel un témoignage chaleureux que la langue normande est toujours vivante chez nous.
D.B.