Hippolyte Gancel
 

 

 


Hippolyte Gancel
Hippolyte Gancel, docteur ès lettres, écrivain normand réputé,
est à l'origine de plusieurs parutions essentielles pour la compréhension et la diffusion de la langue normande. Parmi ses réalisations les plus marquantes, citons la méthode de normand publiée en 1984, la Grammaire Normande, réalisée par l'Université Populaire du Coutançais et éditée en 1995, et le roman Flleurs et plleurs de men villâche (Prix littéraire du Cotentin), écrit sous le nom d'Aundré Smilly et en vente dans notre boutique.
Passionné par tout ce qui concerne l'histoire populaire de la Normandie, il a aussi publié un grand nombre d'ouvrages minutieusement documentés en langue française.

 

Ecoutez un extrait de Flleurs et plleurs dé men villâche,
texte dit par l'auteur et reproduit ci-dessous :




" Cha fut men père qu'entrit l' prémi. Nos gens écouotaient après nouos dé d'pis qu'il-avaient rarrivé. J' les vei aco. Men père assis à sa pllèche, sen blâodôt nei eun miot éfalé, sa casquette à visyire dé tcheû ramountée hâot sus ses qu'veus. Ma mère dé d'bouot d'aras la carre dé la tablle, sen devaunté byin agenci sus ses cotillouns d' droguet. Eune môque, no l'érait entendeûe. La couosène 'tait ilo, enter leûs déeus. Eune gamène grosse coume ryin - eune écrêle, coume érait prêchi l'pépé Panyi - heingue dé piâo, qui nouos guettait v'nin d'aveu d's uus neis à mitan évarés. No-z-érait creû qu'ol avait chômé, coume eune quenâle acraunchounée. "

" Ce fut mon père qui entra le premier. Nos parents nous attendaient depuis leur retour. Je les vois encore. Mon père assis à sa place, son blouson noir à demi ouvert, sa casquette à visière de cuir remontée haut sur ses cheveux. Ma mère debout tout contre l'angle de la table, son tablier bien ajusté sur ses jupons de droguet. Une mouche, on l'aurait entendue. La cousine était là, entre eux deux. Une gamine très fluette - une crevette d'eau douce, comme aurait dit Pépé Le Panier - au teint basané, qui nous regardait venir avec des yeux à demi effarés. On aurait dit qu'elle avait manqué de nourriture, comme une enfant arrêtée dans sa croissance. "

Aundré Smilly (H. Gancel) - Flleurs et plleurs dé men villâche, 260 pages.
Roman en normand intégralement traduit en français en bas de pages.
En vente exclusive dans notre boutique.

Voir aussi les cours de langue normande


Venousdaveumei