Associations "langue normande"

 

L'ASSOCIATION MAGENE
en quelques mots


"Tu sauras dextrement choisir et approprier à ton oeuvre les vocables plus significatifs des dialectes de notre France, quand ceux de ta nation ne seront assez propres ne signifians ; ne se faut soucier s’ils sont gascons, poitevins, normans, manceaux, lionnois ou d’autre pays, pourveu qu’ils soyent bons et que proprement ils expriment ce que tu veux dire."
Ronsard (Abrégé de l'art poétique français)

 

Une réunion de travail avec, de gauche à droite : Daniel Bourdelès, Odile Butet, Isabelle Lequertier, Théo Capelle, Rémi Pézeril, Marcel Dalarun, Jean-Louis Dalmont, Jean-Pierre Le Goupillot, Alphonse Allain et (prenant la photo) Jeannine Bavay.


Byinvenun sus la teile...
 
Le mot "teile", ça ne vous rappelle rien ? teile = toile. On retrouve ce mot dans la "Teile du Conquest", plus connue sous le nom de Tapisserie de Bayeux.
...Euh, "teile", ça vaut bien "web", non ?
En "loceis normaund" (langage normand), site pourrait se traduire par "trige" (endroit, site, place...).
"Magène", de même que "magène byin", signifie "sans doute", "assurément" ou encore "imagine", "tu parles !", "tu penses bien !".


Rencontres en Cotentin

Notre groupe est né en 1986 à Coutances, au Centre des Unelles, de la rencontre entre Marcel DALARUN (auteur) et Daniel BOURDELES (compositeur). Chacun de son côté pensait depuis longtemps à mettre en valeur le patrimoine linguistique normand. L'un a donc apporté les mots et l'autre la musique pour les chanter. Rémi PEZERIL, enseignant en langue normande, est venu organiser les premiers projets et demeure aujourd'hui l'animateur principal du groupe.

L'association
  • Siège social : mairie, 50260 BRICQUEBEC.
    Adresse postale : La Luzerne de Haut,
    50260 Bricquebec.
  • Président d'honneur :
    Marcel DALARUN, fondateur, auteur.
  • Président :
    Rémi PEZERIL, fondateur, animateur.
  • Vice-présidents :
    Daniel BOURDELES, fondateur, compositeur
    Alphonse ALLAIN, auteur.
  • Trésorier :
    Jean-Claude LEGER, auteur.
  • Secrétaires :
    Odile BUTET, Isabelle LEQUERTIER.
  • Concerts : Jean-Louis DALMONT, Théo CAPELLE, Manuela Lecarpentier, Jean-Philippe JOLY.
  • Membres du conseil d'administration : Georges GODEY, François THIEBOT, Guy PICHON, Jeannine BAVAY, Jean-Pierre LE GOUPILLOT, Pierrette BRISSET, Janine CORBIN.
L'association "MAGENE" (du type loi 1901) est enregistrée au Journal Officiel du 4 mars 2000, sous le n° 0945494Y.
Son assemblée générale annuelle a traditionnellement lieu au printemps.
Il suffit de 5 euros pour s'offrir sa carte annuelle de membre. La carte de membre bienfaiteur coûte 15 euros.

Odile, Pierrette et Isabelle    -    Daniel, sur France 3.

L'héritage des chantres du terroir normand

Alfred ROSSEL (1841-1926), Charles LEMAITRE, Alfred NOEL et autres Louis BEUVE ont été, en leur temps, les grands troubadours du terroir normand. Poésie, sensibilité, joie de vivre, nous les avons lus faute de pouvoir les entendre. Et puis des générations de silence… Les plus âgés de nos familles gardent encore le souvenir de ces grandes " assemblées " où l'on chantait tous ensemble des refrains populaires du temps, tel " Sus la mé ".


Cette langue, reconnue comme telle par les universitaires, c'est beaucoup de nos racines. Le normand est une langue d'oïl issue du latin, tout comme le français. Généralisé en milieu rural jusqu'au début du siècle, le normand a beaucoup perdu de sa force et de sa présence. Avec sa production discographique, le groupe MAGENE le fait revivre et danser sur des musiques actuelles : un second souffle en quelque sorte.


Les objectifs culturels de Magène

Les langues régionales sont plus que jamais d'actualité ! Non seulement en France, mais dans toute l'Europe, des communautés humaines revendiquent le droit de conserver et de faire vivre leur langue première, celle dont ils ont naturellement hérité et que les partisans de la langue unique s'acharnent à éradiquer. La Charte européenne sur les langues régionales est d'actualité. Il ne fait pour nous aucun doute que le normand doit être inscrit parmi les langues reconnues, à l'instar de toutes les langues d'oïl dont il fait partie.

Le patrimoine linguistique normand est considérable. Des centaines d'ouvrages ont été publiés dans cette langue, sans compter l'impressionnante collection de dictionnaires qui ont permis de sauvegarder l'essentiel du vocabulaire et surtout des expressions. Cependant, il manquait le son à l'image, la musique aux paroles ! Magène devait donc être inventé...

Les rayons de vos disquaires préférés débordent de productions régionales …bretonnes, surtout. La mode est au "celtique" dont la production semble intarissable. La Normandie occupe peu de place dans leurs rayons, mais nous en sommes tous un peu responsables : à nous de créer et  de promouvoir nos chansons normandes ! 

Ainsi donc, Magène veut contribuer à faire vivre la langue normande qui est assurément un élément fort de l'image de la Normandie. Ce pari de la sauvegarde et du renouveau linguistiques a toujours reçu un accueil chaleureux de la part de la presse régionale et de nos souscripteurs. Ceci prouve que les normands demeurent sensibles à cette initiative et que celle-ci correspond bien à une attente. Il est encourageant de constater que d'autres artistes en Normandie proposent depuis quelques années à leur public un programme en normand ou bilingue français/normand (Cliquez sur la rubrique "En Normandie" tout en haut de cette page).