Textes en normand
        paroles de chansons              histoires et récits
L'anordie    Daniel Bourdelès

 

 

O sé freule, l'anordie,
sus les terres mouillauntes.
L'entends-tu ?
J'entends ryin
qué des riles qui chauntent
alentou de noute ratyire.

Et ches houmes écrignis
qui boulechânent les frontyires
pou nous duire ?
J'entends ryin
que nous files qu'écalent dé rire
en coumptaunt leus panettes.

j'entends chu mounde erganne
qui tire à couort-fêtu
sen avenin !
Ten auntianne
dé mâotures à pis-pus,
cha n'est qué l'anordie,
matina, freide à l'hus,
Cha n'est qué l'anordie.



Elle se bat, l'anordie
sur les terres humides.
L'entends-tu ?
Je n'entends
que des brises qui chantent
autour de notre maison.

Et ces hommes échevelés
qui bousculent les frontières
pour nous soumettre ?
Je n'entends
que nos filles qui éclatent de rire
en comptant leurs taches de rousseur.

J'entends ce monde aigri
qui tire à courte-paille
son avenir !
Ton rabâchage
de malheurs sans fin,
ce n'est que l'anordie,
levée tôt, froide à la porte,
ce n'est que l'anordie.

 



Paroles & Musique : Daniel Bourdelès
Extrait du CD "Rouogie du sei" © 1991