Textes en normand
        paroles de chansons              histoires - poèmes - récits
Mai    Alphonse Allain

 

 

Le meis de mouai ch'est le pus biâo meis de l'annaée.
A la caumpanne touot est flleuri.
Oh veire, coume jé pllains les villoués
Qui ne veient paé les poumis flleuris !

Par chu belle matinaée dé mouai,
Les éroundes merquent des raies dauns le cyil,
Cyil blleu grégi dé quiques nuaées,
Qu'eune fiselaée dé vent évâopile.

Des ménagires eun miot baveresses
Devaunt lus pouortes happent lé solé.
Ampraès des meis dé freid et de gllèche,
O débasotent coume des janesses !

Les crouésies de l'écouole sount ouovertes
No ouï les p'tiots chauntaer lus tablles.
Veire, oû meis de mouai ya paé de surguettes,
Byin souovent le teimps est reide aimablle.

En mouai fait cha qui te pllaît, mais . . . attatioun,
Quaund i s'yis met, mouai le dous, ch'est le pis dé touos !

 


Poème inédit proposé dans le cadre du concours "L'année de Gires Ganne".
© magene.com 2009