Textes en normand
        paroles de chansons              histoires - poèmes - récits
Mâr    Alphonse Poulain

 

 

Le cyil est blleu, ch'est le renouvé
Dauns l'arlevaée le solé est hâot
La nature prend le pas sus l'hivé
Les mâoves touornient criaunt d'en hâot.

Les promioles flleurissent dauns les caches
Les mêles fount lus nin ras la mare
La mousse d'aveu lus bé enlachent
Pouor que no veige les mêlots de mar.

Le coupé des graunds peuplyis s'ardrèche
Et loche la tête du vent de su
Eun volyi d'étourniâos s'apprèche
Et se perque dans eun graund trumutu.

La breune du matin sort de terre
Et évâopile sen ridé bllaunc
Il est graund temps d'ouvri la terre
Pouor que le solé ente par dedauns.

Marchi, bûchi, qui différenche
Fâot tréjous filaer sen quemin
Ch'est le meis, i fait bé eune chaunce
Aquevaer sa jouornaée et dormin.

 


Poème inédit proposé dans le cadre du concours "L'année de Gires Ganne".
© magene.com 2009