Textes en normand
        paroles de chansons              histoires - poèmes - récits
Mâr    Paulène

 

 

L'hivé s'en va,
Ch'est mar que v'là

Gelaée, nige, grési, fortes ventaées,
De molli vount byin se démentaer.
Gardinyis, à vous outils !
Veire, rappel-ous : " tâle tôt, tâle tard,
Ryin ne vâot la tâle de mar. "
Nous graunds nous l'ount tréjous dit.

Dauns la bouone terre qui flleurit
Sumaer carottes et céleri
Pllauntaer ougnouns, échalottes,
Al et pounéterres " Bouonotte "
Pensaer és chives et surelle
Oû se posera la demouéselle.

" Oû jou dé la Sante Colette
Quémenche à cauntaer l'alouette "
Pinchouns, bochus et réblettes
Fount le raffût dès oû matin ;
Dauns l'herbe fraîche du courtin,
Trouent la mousse qui fera leus nin.

Ch'est le moument qué la mésangue
Fait sen nin dauns les peupllyis
La grive dauns le fourquet des poumyis
Le mêle à jaône bé querrie de la faunque
Et dauns l'épène ou dauns le hous
Muche muus lé syin que le coucou. (extrait de Rossel)

" Mar oû solé, annaée de mié "
Touot juste évilli, le bourdroun
Jonflle alentou des bouorgeouns
Fréquente liement le pissenlyit.
Pou la môque à mié : trop freid.
Espérouns la fin du meis.

Neire épène en robe bllaunche,
Dous minets et blleues pervenches,
Violettes, coucous, jâones prunioles,
Dauns eune rounde eun miot folle
S'évolent oû pâle solé
Pouor announchi lé renouvé

Aquevé le 19 de mar 2009 - jou de la Sant José

 


Poème inédit proposé dans le cadre du concours "L'année de Gires Ganne".
© magene.com 2009