Textes en normand
        paroles de chansons              histoires - poèmes - récits
Nouvembe    Paulène

 

 

Nouvembe, meis du souvenin.
Byin de nos amins sount partis.
Nous gens, nous graunds, nous veisins
Reposent dauns nous chimetyires flleuris.

Dé hagues les épènes sount chergies
Pourtaunt, le jâone-bé de tcheu nous
Aime muus les boules de noute hous!
No les avait taunt espéraées
Pouor paraer la table de Noué!
Le Bouon Guieu nous les avait dounaées
Las, et byin fâot partagi.

" Ente la Toussant et pis Noué
Né peut trop plleure ni ventaer "
" Dé la Toussant es Avents
Jammais trop d'iâo ni dé vent "
Si qu'en novembe i tounerait
L'hivé érait avouortaé
Qui que vos en dites par ch't annaée?

Les gens prêchent d'été indian.
Quaunt à mei, j'aimerais muus dire
Que no-z-a eun bel arryire
Tcheu nous dauns noute Cotentan.
Achteu qu'eun fêtu me bute,
Mei déeusyime, à noute leisi
Liement lâoner : ch'est eun pllaisi.

Les bouleaus es trouncs d'ergent
Fuules en louis d'or, tressinaunt
Dauns le solé, devaunchent les graunds hêtres
Dreits coume piles de cathédrales,
Les quênes quoeurus, ainchin que roués
Se drèchent coume pies tchuutes oû fou.
Alentou, ch'n'est que tchuives et ors.

De pllèche en pllèche, eun sap touot vert
Que l'houme sauns quoeu arrachit
De la belle forêt de sen payis
Pouo le pllauntaer en Normandie.
Séyouns bouons pouo le horzin
Dé l'if dé noute chimetyire cousin.
De nous graunds boués il est l'écrin.

Ch'est paé le touot, v'là Sante Cathelène
Ch'est le jou que touot bouès prend rachène.
Devaunt qu'i vyine eun abat d'iâo
Pllauntouns, pllauntouns, jeunes poumyis
Prunyis, mêlyis et rosyis
Fâot paé tierraer des bûnettes:
Dauns eun meis, touot dreit, ch'est Noué.

 


Poème inédit proposé dans le cadre du concours "L'année de Gires Ganne".
© magene.com 2009