Tèqueurs et Chouleurs de Normandie
 Promotion des anciens jeux normands


tequeurs et chouleurs de Normandie


Action de l'association

  • Collectage des règles existantes, création d'un livret guide des jeux et sports normands
  • Collectage des témoignages, textes, photos, gravures sur les jeux et sports en Normandie, échanges avec les autres provinces
  • Reconstitution des jeux quand il n'y a pas de témoignage
  • Démonstrations, organisation de concours
  • Participation à des manifestations régionales
  • Recherche de partenaires privés et publics pour le renouveau, le maintien et le développement des jeux et sports traditionnels en Normandie


tequeurs et chouleurs de Normandie 2


Génèse de l'histoire

Quand le voyageur est égaré la première chose à faire même si cette solution est difficile à envisager…c'est de faire chemin en arrière pour retrouver la bifurcation au niveau de laquelle il a dû se tromper.

Nul passéisme dans notre démarche, juste une recherche du bon chemin pour que les gens de Normandie envisagent un avenir plus à leur main, une base solide et fédératrice, tout en n'excluant pas ceux qu'ils accueillent. En effet une culture est un outil de troc avec autrui et donc un enrichissement pour les générations futures.

Au moyen âge et surtout à la renaissance la Normandie était une fervente terre du jeu d'exercice notamment de Décembre à Avril sous la forme de Choules ou soules (ancêtre du foot, rugby, hockey et cricket), boule, volant, jeu de paume qui y aurait son origine… Fin XIX eme elle était sans doute l'endroit de France où l'on jouait le plus à la choule avec ou sans crosse à l'occasion des fêtes patronales ou des mariages. Peu à peu, l'arrivée du phénomène sportif, des réglementations, la ruralité disparaissant, les traditions avec, et les chocs sociaux post conflits mondiaux les dernières rencontres de choule (clandestines) eurent lieu en 1914. Les jeux de Palet subsistèrent dans le Coutançais et dans la région de Briouze jusqu'à nos jours, alors que ceux du Nord Cotentin et de l'Avranchin disparaissaient dans les années 1960 pour renaître il y a peu de temps.
On jouait encore un peu aux quilles dans le nord du Cotentin et aux boules autour d'Yvetot jusqu'à la seconde guerre mondiale et même à la crosse pendant celle ci du côté de Bricquebec, et sous une forme particulire près d'Avranches dans la Manche.

A partir de l'été 2001 quelques passionnés de traditions normandes, d'histoire, d'archéologie et de sport se sont efforcés de collecter tous les témoignages écrits et oraux possibles de façon à reconstituer les jeux disparus, à adapter à nos habitudes d'autres jeux oubliés ou en voie de disparition et enfin à en faire des démonstrations lors de fêtes locales.
Parallèlement de jeunes collégiens ont été initiés à ce qui fait partie de leur culture régionale et qui avait été occulté par une mémoire collective peu soucieuse de montrer une Normandie " non laborieuse " ou non soumise au tourisme balnéaire. Bref une Normandie finalement authentique et différente. En effet à l'instar de ce qui existait au Pays basque, en Picardie ou Bretagne il y avait bien eu en Normandie une " culture " de l'exercice non commercial!

A force de lire et relire le journal du Sire de Gouberville, notre compatriote qui fût un acharné de la choule avec ou sans crosse, nous nous sommes dit un jour qu'il fallait retrouver comment jouaient nos ancêtres. Nous avons reconstitué des crosses et des balles, réfléchi sur la façon dont nous pouvions jouer en fonction des écrits que nous avions et nous avons retrouvé les gestes d'antan. Du moins pouvons nous le supposer. Quoi qu'il en soit, tous ceux qui ont essayé, des plus jeunes aux plus anciens, ont retrouvé un goût (et la mémoire d'où les témoignages sur la choule à Bricquebec jusqu'en 39/45 ou les quilles à Montebourg) pour le jeu traditionnel qui n'a rien à voir avec l'esprit de compétition tel que notre société le conçoit actuellement. En effet les règles de base peuvent être discutées avant la partie, et le vainqueur c'est la beauté du jeu. Ce qui compte c'est le plaisir commun et non pas le seul fait de gagner.

L'association Tèqueurs et Chouleurs de Normandie (jeux et sports traditionnels en Normandie) officialise ce renouveau. Son but essentiel va être de collecter les témoignages et les règles, de former des animateurs, de collecter des fonds pour fabriquer du matériel et organiser des concours. Mais aussi de faire connaître des jeux et sports scandinaves et d'autres pays ou région de France ayant un lien avec les jeux et sports normands.


Contacts Manche

Rémi PEZERIL - LA LUZERNE DE HAUT, 50260 BRICQUEBEC - 02 33 52 50 11.

Jean-Marc JOLY - HEMEVEZ - 02 33 41 02 08.


Contacts Autres départements

Jean-Philippe JOLY - président de l'association.

Et le site de l'association : Tèqueurs et chouleurs de Normandie