Infos                 Films    Trouver
   2018    2001-2017             vidéos            livres rares

 

       Infos de 2005


   Vous avez été plus de 30 000 à visiter notre site en 2005 ! C'est un extraordinaire encouragement pour notre équipe et pour tous nos projets.
   Et voilà le dessert normand dont chacun rêve pour cette fin d'année : la fameuse tarte és poumes " veiles oû vent ". Découvrez-la vite dans notre page de recettes normandes. Pour les cuisiniers amateurs un peu plus avertis, J. Ph. Joly nous propose également son Petit couortin, un plat idéal pour les froides journées d'hiver... Hum, on en salive...
   La Maison de la Normandie et de la Manche, à Jersey, possède désormais son propre site internet. Clair et déjà bien documenté, on devine que ses rubriques ne manqueront pas de s'étoffer au fil du temps. Un nouveau lien efficace entre Jersey et le continent. Tous nos encouragements à Géraldine Huitric, responsable de cette mission.
   Clemens-Valentin Kienzle (un allemand qui vit au Canada et possède un point d'attache
dans le Val de Saire (!) a entrepris de créer une rubrique en normand dans la fameuse encyclopédie internationale Wikipedia. Deux textes de Guy Pichon et Alphonse Allain y sont d'ores et déjà présentés. Allez-y jeter un coup d'oeil.
   Le premier CD des Marins du Cotentin est sorti le 23 décembre. Nous en reparlerons car nous apprécions cette solide chorale trempée aux embruns (plus de 45 chanteurs) qui a participé à notre CD "Les Ouées de Pirou". En attendant, vous pouvez toujours visiter le site de l'association.
   Le lundi 21 nov, à Flamanville, en présence des grands journaux régionaux, a eu lieu le lancement officiel du spectacle son et lumière des Ouées de Pirou. 100 figurants recréeront cette fabuleuse légende du Cotentin dans le parc du château de Flamanville les 7 et 8 juillet 2006. Retenez les dates, ça va être grandiose !
 Edito de décembre : Les recettes de Maît' Gires, hummm...
 En cette fin d'année, outre la préoccupation des cadeaux, il en existe une autre qui est celle de trouver le menu des réveillons...
La gastronomie, voilà un domaine où notre langue n'est pas encore présente, ni dans les livres, ni dans les restaurants. Alors, MAGENE pallie ce manque en publiant sur son site quelques recettes en normand, des " mannyires " bien connues comme celle de la Teurgoule, mais aussi certaines totalement inédites ou, à tort, oubliées. Régulièrement nous essaierons d'augmenter le catalogue.
Tiens une petite idée " normande " pour accompagner le foie gras : de la gelée de cidre et, en déco, une poire tranchée de chaque côté de la tige et des pépins que vous aurez trempée, pour la colorer et la cuire, jusqu'à obtention d'un caramel, dans un sirop de sucre roux parfumé à la cannelle.
N'hésitez pas à poser vos questions si le plat est raté. Vous pourrez toujours dire, en attendant, que ce n'est pas de votre faute ...mais de celle de Maît' Gires doun le milleu veisin ch'est byin la chopène de bouon beire !
Magène, la prochaine fois on vous dira comment régler votre chaudière à gaz ou poser votre parquet flottant ! Tout est explicable dauns nout' loceis.
Jean-Philippe Joly

   Le cyil s'abernâodit (se couvre) ? Alors, un p'tit tour sur le site de Magène !
A voir : une nouvelle présentation de notre rubrique associations, plus de 60 nouveaux mots dans notre dico, une idée de faire-part de naissance en normand dans notre rubrique prénoms et un avant-goût de notre prochain CD avec un texte magnifique de Marie Berthe : Noué de guerre.
   Prochain récital de Magène à la salle des fêtes de Vauville (Manche) le vendredi 9 décembre, à 20 h. En 1ère partie, chorale d'enfants dirigée par Jean-Louis Dalmont.
   Dans son dernier numéro, toujours aussi superbement illustré, Patrimoine Normand consacre une double page au "n° spécial de la Voix du Donjon" et aux "Expressions, proverbes et dictons" de l'U.P.N. du Coutançais. Citons Pierre Rique : "On ne s'en rend pas toujours bien compte : les associations culturelles régionales effectuent un travail discret, opiniâtre et prolongé qui finit par porter ses fruits. Témoins de cet effort, deux publications récentes, l'une à Bricquebec, l'autre à Coutances, qui relèvent l'une et l'autre d'une volonté commune de protéger, développer, faire vivre notre "loceis". Saluons le travail de ces Normands passionnés qui, sans compter, donnent de leur force et de leur temps pour sauvegarder un pan essentiel de notre patrimoine culturel : sa langue".
- Patrimoine Normand n° 56 nov-déc-janv 06, en vente dans les Maisons de la presse.
- N° spécial Voix du Donjon, Amis du Donjon, mairie, 50260 Bricquebec (9 € port compris).
- Expressions, proverbes et dictons, Ouest Diffusion, 1 rue du Clos l'Evêque, 50170 Marigny.
   Le Don Balleine de Jersey propose Lé Jèrriais pouor les pathents et les grands-pathents, (livret bilingue anglais-jersiais) qui paraîtra au mois de décembre 2005. Il s'agit d'une collection de phrases et de mots, destinée à l'usage en famille avec les bébés et les enfants de tout âge, pleine de comptines, de rimes traditionnelles, de lexique enfantin, et d'idées de jeux. Tarif spécial de pré-publication de 4,50 €.
   Le 15e Salon du Livre Normand se tiendra à Fontaine-le-bourg (76) les 26 et 27 nov. A noter le samedi, de 17 à 18 h, une animation en normand (textes, chansons...) par l'Université Rurale Cauchoise. Le dimanche, 18 auteurs dédicaceront leurs ouvrages. Entrée libre.
 Edito de novembre : un prénom normand ? Pourqui paé ?
 Il existe, en France, 2500 prénoms disponibles, dont 300 standards qui sont choisis par 3 parents sur 4. Disons-le tout net, les prénoms issus des séries TV américaines (Brenda, Brandon, Dylan…) n’ont plus la cote. Par contre, les Léa, Manon, Camille, Lucas, Théo sont très populaires en Normandie. Adèle, Romane et Erwan sont plus populaires en Basse-Normandie qu’en France.
Les prénoms en –ène, sonorité bien de chez nous, sont très demandés en 2005. Ca tombe bien, notre page des Prénoms normands en propose plusieurs (Lène, Cathelène…). Elle suggère aussi de mignons prénoms masculins : Génotin, Jacquinot, Piérotin… Nommons sans complexe : la tendance régionale a le vent en poupe partout en France.
Jeunes parents, savez-vous que la loi du 8 janvier 1993 vous donne la totale liberté de choisir le prénom de votre bébé ? L’officier de l’état civil ne peut vous le refuser que s’il juge le prénom "contraire à l’intérêt de l’enfant".C’est très rare. Il existe aujourd’hui 200 petits Zidane, estampillés à vie par la passion du papa…
Pour ma part, j’avoue un faible pour Younette, petit prénom tendre et malicieux, à consonance internationale (you, net) et pourtant si normand !
Daniel Bourdelès

   Y a-t-il un futur pour le Sercquiais, la langue normande de la petite île de Sercq (Sark) ? Eddie Parks, pour la B.B.C., a réalisé une enquête sur ce sujet.
   A découvrir dans notre rubrique Langue normande / nouveaux auteurs :
- Un extrait de " Rismound " de Maurice Fichet, auteur déjà confirmé.
- L'humour très actuel de Mirèle Gattepaille, avec un texte intitulé " Viva Corsica ! ".
- La Byinhéreuse et la Sauns-cône, récit savoureux d'Antoinette Grisel.
   Quelqu'un du Petit Capé de Brix peut-il prendre contact avec nous, par notre messagerie ? Nous avons une photo à expédier au groupe. Merci !
   Qué de neu sus noute trîge ? Beaucoup de nouveaux messages dans notre livre d'or. Et une nouvelle rubrique sur les Prénoms normands !
   Marie Philippe vient de s'éteindre à l'âge de 86 ans. Elle nous laisse une petite production, mais de fort bonne qualité, que nous vous invitons à découvrir ici.
   Un extrait de "Flleurs et plleurs dé men villâche", dit par l'auteur (H. Gancel), ça vous dit ? Clliquaez ichin (texte original + traduction + son 49")
   C'est une première mondiale : les cours de normand sont désormais accessibles à tous les Terriens ! Plus modestement, nous vous invitons à découvrir les premières leçons en ligne, avec le son et l'image, et un test pour évaluer vos performances !
   Antoinette Grisel fait son entrée dans notre rubrique "Nouveaux auteurs". Hum, ça y va, la création en normand !
   Le magazine hors série de 36 pages des Amis du Donjon propose 25 textes inédits tout en normand de fort belle facture. Des auteurs d'aujourd'hui nous y livrent des petites tranches de vie, des témoignages, des anecdotes. Dans toutes les pages, la colonne de gauche est réservée aux traductions. Un sacré beau travail conduit par Rémi et son équipe !
Présenté avec une couverture en couleurs comme les numéros habituels, ce numéro Histouères, diries et pouèmes peut être commandé au prix de 9 euros, port compris, aux AMIS DU DONJON - mairie - 50260 Bricquebec.
 Edito d'octobre : Magène et Pagny
La salle des fêtes d'Evrecy était pleine (env. 150 personnes) pour accueillir Théo et Jean-Louis. Spectacle inédit dans la commune. Comme à son habitude, Théo a conquis le public en maniant l'humour et l'émotion au gré du répertoire.
Les deux chansons de Charles Lemaître, enfant du pays (de St-Georges-d'Aunay), Défunt men père et ch'est men dreit ont fait mouche. Nos deux amis ont également interprété la plupart des chansons qui figureront sur leur prochain CD.
Ce même soir, Florent Pagny se produisait au Zénith, à quelques kilomètres d'ici. En écoutant Théo, je n'ai pu m'empêcher de penser au fossé abyssal qui séparait ces deux spectacles. D'un côté, le show-biz et ses usines à paillettes (64 € la place...). De l'autre, la chanson régionale en autoproduction (6 € la place). D'un côté, le marketing, la promo clinquante à coups de millions. De l'autre, le simple bouche à oreille et l'authenticité.
Et la chanson, elle, court toujours, selon ses moyens ! Elle peut faire son chemin dans les plans médias des multinationales ou dans le bocage, comme à Evrecy, où la petite salle est à gauche, derrière la mairie. Un coin tranquille pour écouter des chansons en langue du pays... Une autre idée du bonheur.
Daniel Bourdelès

   L'hebdomadaire Eure infos, bien connu dans la région d'Evreux, publie chaque mois une chronique en normand signée par le Pé Jean Binet. Ce mois-ci, on y suggère la création d'une Maison pour les auteurs normands.
   Une correspondante du sud de la Manche cherche un nom normand pour son élevage de chiens. Avez-vous une idée ?
Edito de septembre : chantez et choulez normand !
Notre patrimoine vient d'être fêté, les portes ont été ouvertes. Nous en avons profité pour les enfoncer !
Essentiellement, c’est le bâti qui est mis en valeur et cela est bien, même s’il y a des efforts à faire pour améliorer l’aspect de nos villages, par exemple.C’est en outre la partie visible de ce patrimoine que nous devons défendre dans sa globalité.
Vivre serein dans un monde diversifié et en mouvement perpétuel, c’est avoir une base solide et une "monnaie" d'échange avec nos voisins et nos visiteurs. La tradition orale est porteuse de notre personnalité. Ainsi, chanson traditionnelle, chanson normande nouvelle, danses, spécialités culinaires, contes, langue vernaculaire, sports et jeux régionaux véhiculent notre personnalité et permettent de souder les communautés. Les jeux et sports régionaux, par exemple, rassemblent jeunes et vieux dans une souche commune inter-générationnelle avec transmission valorisante d’une culture originelle et originale. C’est un moyen de montrer aux plus jeunes qu’il existe chez eux quelque chose de profond et précieux qui les attend et qu’ils retrouveront toujours quand ils partiront faire leurs expériences ailleurs. C’est aussi un moyen de les inciter à rester et aider au développement de leur région.
Par conséquent, chantez normand et choulez normands, car ce sont deux activités très sérieuses pour l’avenir de notre région !          J. Ph Joly
   Récital Magène à Evrecy, (près de Caen), à 20h30 à la salle des fêtes : réservations au 02 31 08 03 74 ou au 02 31 86 44 29. Entrée 6 euros.
   Le numéro 85 du Pucheux est entièrement consacré à la langue normande ! Denis Ducastel, son rédacteur en chef, nous y propose un panorama représentatif des parlers des différents terroirs de Normandie. C'est bien fait et instructif.
Le Pucheux, 84 rue du Moulin de la Nation, 76690 Fontaine-le-bourg. 14.50 euros l'abonnement pour 4 numéros par an.
   Le numéro 55 de Patrimoine Normand (Sept-oct) consacre un article à l'anthologie d'Alain Marie sur les "Auteurs patoisants du Calvados" et au CD "Les travailleurs de la mer" dont nous avions dit, nous aussi, le plus grand bien (lire notre édito d'avril).
♥   Les anciens jeux normands plus que jamais d'actualité ! D'abord dans la revue Pays de Normandie (numéro 50, automne 2005) qui propose un dossier de 8 pages sur la question. Ensuite sur le terrain, samedi 17, de 10h30 à 14h30, à Marigny, et dimanche 18 à Saint-Floxel. Autant dire que la choule est un jeu qui redevient à la mode !
♥   Nos Magénâotes aimant aussi se détendre (coume dé juste !), nous vous proposons ce sympathique Tetris Normaund, accessible aussi depuis la rubrique "Josteries".
♥  Edito d'août : Marketing estival et tradition
Heureux d'être de retour parmi vous après un temps de décontraction dans le Périgord Noir et le Quercy. Ah, les vacances ! L'occasion de découvrir précisément nos régions, leurs vieilles pierres, leurs marchés, leurs accents, leurs histoires... Mais que reste-t-il vraiment de leur image traditionnelle ?
Aujourd'hui, toutes les ambiances des places touristiques se ressemblent. Le marketing fait rage car les communes et les producteurs veulent logiquement profiter de la manne touristique.
Il me semble bien, hélas, que ce marketing opportuniste ait perdu quelque chose en route... Nous n'avons rencontré ni groupes traditionnels locaux, ni musiciens de marchés (hormis un guitariste de rue converti à l'anglo-saxon), ni conteurs. Quant à la langue du coin, nous ne l'avons guère entendue que dans les petits villages (sans marketing).
C'est la même chose chez nous, en Normandie. La défense des traditions non-gastronomiques s'accommode mal de l'urgence mercantile. Mais, patience, chers amis, le baril de pétrole coûtera bientôt 100 dollars ! La voiture restera au garage et l'on se contentera de visiter nos régions par internet, avec de la musique régionale en fond musical, non mais...          Daniel Bourdelès
♥    Si le parler normand de la région d'Elbeuf vous intéresse, vous pouvez vous procurer ce petit livre chez l'auteur : Madeleine Haquet-Cavelier, 19 rue A Maurois, 76500 Elbeuf, t&eacutel 0235810973.
♥    Bientôt un CD d'histoires en normand ? En tout cas, c'est le projet qu'élabore en ce moment le groupe Prêchi Normaund bien connu pour l'organisation de veillées qui font le plein dans le Cotentin. Les textes et les poèmes choisis laisseraient une bonne place aux auteurs d'aujourd'hui. Affaire à suivre...
♥    Le premier petit guide des jeux traditionnels normands (choule, tèque, quilles...) est disponible au pris de 4 € port compris. Cette première édition artisanale sera mise à jour régulièrement. Commandez ce guide chez R. Pézeril, luzerne de Haut, 50260 Bricquebec.
♥    Paris-Normandie vient de consacrer un long reportage à notre association et à la langue normande, en général. Richard Mesnildrey évoque le "renouveau de la langue" et dresse un panorama complet des initiatives en cours. Souhaitons que cet article donne des idées à nos amis de Haute-Normandie intéressés par le sujet.
♥    Hémevez (près de Montebourg), le dimanche 7 août, de 11h à 17h30, 1ère Assemblée des jeux traditionnels normands (quilles, choule à la crosse, tèque, palets). Initiations, pique-nique et buvette sur place, c'est pas sympa, tout ça ?
♥    Notre dictionnaire en ligne est en surchauffe depuis le 7 juillet (3000 connexions du 7 au 10) car le journal Paris-Normandie a eu l'excellente idée d'intégrer des termes en normand dans son grand concours estival. Une occasion, pour beaucoup de ses lecteurs, de découvrir la richesse insoupçonnée du normand. Bravo, Paris-Normandie !
♥    L'association "Les Amis du Donjon", de Bricquebec, fait le plein en passionnés du normand : 30 personnes à sa dernière réunion! Le 6 août prochain, elle publiera un gros magazine hors série intégralement en normand ! Déjà en souscription à 6 euros, port inclus (au lieu de 9 ensuite). Envoyez chèque + votre adresse à : Amis du Donjon, mairie, 50260 Bricquebec.
♥  Edito de juillet : Une mémoire de la sagesse normande
En publiant ce recueil de 116 pages, nos amis de l'Université Populaire Normande du Coutançais ont fait très fort ! Ce sont, en effet, des centaines de dictons, de proverbes et de bons mots "byin dé tcheu nouos" qui sont recensés et expliqués dans ce livre. Ils sont méthodiquement classés par thèmes et par chapitres, ce qui montre bien la variété, et donc la richesse, de cet héritage populaire.
Tous ceux qui s'intéressent à la langue normande y reconnaîtront nombre d'expressions employées par les anciens, toutes forgées par l'expérience et le bon sens. Tenez, en voici deux au hasard :
- Fâot tréjous beire devaunt que d'avei sei (Il faut toujours boire avant d'avoir soif) = Il faut prendre ses précautions...
- A forche de lochi le pot, ch'est le pot qui vous loche (A force de secouer le pot, c'est le pot qui vous secoue) = A force de boire, on titube...
Et il y en a des centaines comme ça, savoureuses, justes, en direct du terroir, en direct de nos racines.
Daniel Bourdelès
"Dictons, proverbes et expressions", 18 € à l'OCEP, à Coutances, ou port compris chez Ouest Diffusion, 1 rue du Clos l'Evêque, 50570 Marigny, tél 0662467908.
♥    Quaund i plleut sus le curaé, cha dépure sus le viquaire (Quand il pleut sur le curé, ça dégouline sur le vicaire) = Les ennuis suivent la voie hiérarchique. Cette formule, ancienne et plus que jamais d'actualité, est tirée d'un ouvrage qui vient de sortir sur les " Expressions, proverbes et dictons en langue normande " (voir édito).
♥    21 participants à notre dernier sondage "Votre chanson préférée sur le CD Magène en concert". Résultats : 1- "Marie Digard", 2- "Sus la mé" et "Défunt men père".
♥    A Bayeux, dans le cadre des Fêtes Médiévales, des rencontres d'anciens jeux traditionnels normands (choule, choule à la crosse, tèque) auront lieu les samedi après-midi 2 et dimanche 3 juillet place Ch. de Gaulle. Nos anciens savaient s'amuser aussi !
♥  Edito de juin : Bienvenue aux auteurs du 21e siècle !
Pour qu'une langue vive, elle doit s'enrichir en permanence d'une création littéraire dynamique. Lors de la Journée Normande du 22 mai, au Home-Varaville, la question du renouvellement des auteurs me fut souvent posée. Quels auteurs succéderont demain aux Dalarun, Beuve et autres Cotis-Capel ?
Il est certes prématuré de répondre à cette question. Le souffle des grands auteurs a inspiré la création d'associations de sauvegarde et de développement de la langue normande. Parmi ces passionnés qui ont fait l'effort d'améliorer leurs connaissances, certains se sont pris au jeu de l'écriture avec, parfois, jubilation. Ainsi, des textes ont été écrits, commentés, rapiécés, refaits... Et puis, un jour, la feuille n'a plus été froissée. Une parole avisée a dit : "Hum, c'est bien, ça."
Nos nouveaux auteurs ont cheminé au-delà de ce cap de l'encouragement. Ce sont eux qui ont désormais la noble charge de régénérer la création en langue normande de ce siècle.   Daniel Bourdelès
♥    Samedi 28 mai, de 13 h à 18 h, jeux normands traditionnels (quiles, palet, choule, choule à la crosse) à la base de loisirs du Fort des couplets, à Equeurdreville. Voilà une sortie originale !
♥    Avis de recherche : le club de rugby de Valognes cherche un nouveau nom bien normand. Envoyez-nous vite vos idées !
♥    Le grand festival annuel de la culture et de la langue normandes est de retour à Jersey du 28 au 30 mai 2005. C'est une grande rencontre des «  cousins » normands où, durant tout un week-end, seront proposées des animations folkloriques et littéraires : r'citâtions de poésie ou contes, chansons, danses, costumes traditionnels et des conversations en langue normande. Les enfants qui apprennent le jerriais dans les écoles de l'île y participeront ainsi que des musiciens, chanteurs, danseurs et des visiteurs des îles de la Manche et de la Normandie continentale.
Découvrez le programme complet de la Fête des Rouaisouns sur le site de nos amis jerriais.
♥    La Journée Normande 2005 se déroulera le dimanche 22 mai, dès 10 h, à la salle des fêtes du Home-Varaville (près de Cabourg, dans le Calvados). Présence de nombreux artisans dans des domaines aussi variés que la broderie, la porcelaine, la sculpture, la bière et le cidre normands, les terrines médiévales et autres produits du terroir, les disques (notre association tiendra un stand), livres et magazines sur la Normandie. Deux conférences sont prévues dans l'après-midi.
♥    Alain Lambert a bien connu Côtis-Capel et André Louis. Il nous fait part de quelques souvenirs personnels de cette époque. A lire dans la page Côtis-Capel.
Edito de mai : le cap des 2000 mots est franchi dans notre dictionnaire
Qui utilise notre dictionnaire ? Commençons par les "professionnels":
- beaucoup d'universitaires et de chercheurs, non seulement français, mais aussi québécois, britanniques, suédois, et la liste peut continuer...
- des écrivains ou des historiens à la recherche d'un mot précis
- des scénaristes et des adaptateurs qui travaillent pour la télévision ou le cinéma
- des traducteurs qui puisent dans notre répertoire des mots régionaux parfois plus riches de sens.
Mais notre outil est, dame byin seûr, quotidiennement utilisé par les Normands d'ici et d'ailleurs. Vous, qui êtes éloignés de votre région d'origine pour des raisons souvent professionnelles (c'est le progrès, n'est-ce pas ?), ce n'est pas sans nostalgie que vous venez nombreux consulter ces mots qui vous relient encore à votre histoire familiale. Et d'ailleurs, vous nous l'avez souvent écrit (voir nos livres d'or).
Alors, bien sûr, nous allons continuer d'enrichir notre dico. Et, comme nous voulons absolument faire vivre les mots normands, vous les retrouverez forcément dans nos chansons d'aujourd'hui et de demain. D. B.
♥    La langue normande a la cote : ce site a reçu 20 000 visites en 2004 et devrait dépasser allègrement les 30 000 en 2005. C'est motivant.
♥    Spécial vacances de Pâques : notre rubrique "Josteries" propose désormais 2 jeux pour détendre vos neurones flapis ... La josterie d'arténette vous rappellera le Mémory de votre enfance. Le quiz normaund est d'un niveau plus complexe.
♥    Rubrique affreusement misogyne : comment peut-on qualifier en normand une femme au caractère épouvantable ? Vous avez le choix : gode, grichue, rounche à quyin, grousse, pissouose, tique, cato, grélue, holloque, pra, toque, treule, guédole, Marie-caquetouose, Marie-gros-bé, Marie-rogatoun. (non signé par peur des représailles...)
Edito d'avril : les travailleurs de la mer : la langue de Guernesey superstar !
Georges Métivier fait partie de nos auteurs fétiches depuis notre premier enregistrement, en 1989. Nous l'avions, à l'époque, sorti d'un silence séculaire. Surprise de taille, 6 de ses textes refont aujourd'hui surface dans un CD produit ...aux Etats-Unis !
Parmi les 24 titres de ce disque, quelques instrumentaux traditionnels traités dans un style baroque et de nombreuses chansons du répertoire traditionnel de Guernesey. Certaines d'entre elles sont chantées sur d'authentiques mélodies moyen-âgeuses. Des airs à danser alternent avec des jeux chantés et des ballades. Tous les textes sont en guernesiais.
On doit ce petit bijou à Andrew Lawrence-King, un chef d'orchestre et soliste né à Guernesey, qui réalise ici un somptueux travail d'adaptation et d'arrangement, bien servi par Clara Sanabras (soprano), Paul Hiller (baryton) et d'excellents musiciens.
"Les travailleurs de la mer" par The Harp Concert. Produit par Harmonia Mundi. 76 mn. Disponible partout.
♥    Grand tournoi de quilles traditionnelles + démonstration de jeux normands anciens le dimanche 17 avril, à la ferme aux Cinq Saisons, à Flamanville.
♥    L'exposition itinérante sur les auteurs normands est installée jusqu'à fin mai à la Maison de Normandie, à Jersey.
♥    Alphonse Allain, l'un de nos meilleurs écrivains contemporains d'expression normande, vient de traduire "Obélix et la Traviatta" en normand. A quand cette édition ?
♥    Pour fêter l'arrivée du printemps, la tiédeur revenue, les couleurs qui retrouvent leur lumière, notre site s'habille de verdure et d'un oiseau libre (celui de notre dernier CD). Une nouvelle peau qui ressemble à ce que nous aimons : créer en toute liberté, donner du tonus à notre langue du pays avec plein d'amis à nos côtés.
♥    Résultat de notre sondage : parmi nos 8 CD, nos amis Magènâotes ont classé "Magène en concert" en première place.
Edito de mars : des racines et des ailes ...bien normandes !
Superbe émission de deux heures sur France 3 ce mercredi 3 mars ! Nous avons découvert à quel point la Normandie a joué un rôle central au Moyen Age : racines scandinaves, ailes en Angleterre-Ecosse et en Sicile... Guillaume parlait... normand, une évidence, mais que beaucoup de téléspectateurs ont dû découvrir grâce à Henriette Walter, linguiste. Henriette Walter a écrit "L'aventure des mots français venus d'ailleurs" chez Robert Laffont. Un ouvrage facile d'accès, avec de nombreux exemples.
L'Angleterre doit 60 pour cent de son vocabulaire au normand et au français...Le reste étant d'origine saxonne. Notre "dialecte" n'est rien moins qu'une langue... qui se retrouve dans l'anglais qui domine la planète...! Il est temps que les Normands se préoccupent de remettre à l' honneur LEUR langue, souvent préservée jusqu'au 21e siècle par les plus pauvres et les plus méprisés d'entre eux : les ouvriers agricoles, les pêcheurs... Beaucoup de courriers nous demandent de proposer sur magene.com une initiation au normand. Alors rendez-vous très bientôt sur ce site... Cela va commencer ! Rémi Pézeril
♥    Le 23 mars, récital Magène à à Octeville. Qu'on se le dise ! Et aussi un tout nouveau cycle de veillées en normand autour des poèmes de Marcel Dalarun. 3e soirée à Raids le 22 avril.
♥    Le nouveau numéro du magazine Patrimoine Normand (fév-mars-avril 2005) consacre une double page avec des photos inédites au livre de Marcel Dalarun. Citons Pierre Rique : "Alors se produit le miracle : on se laisse charmer par les mots comme par une harmonieuse musique, on pénètre peu à peu le génie du loceis (langage)."
♥    La Normandie vit un épouvantable cauchemar : Magène n' a encore remporté aucun bibelot aux Victoires de la Musique ! Rires, larmes, émotions pour les autres, que nenni pour nous ! Tiens, et si l'on créait une Victoire pour les artistes autoproduits  qui chantent dans leur langue du pays ? ...Allo, Michel Drucker ? Z'êtes normaund itou, parai ?
♥    En souscription : " Son bonhomme de chemin - chroniques du bocage normand ", par Thierry Leprévost. Cet ouvrage de 380 pages paraîtra en mars prochain. Réservez-le dès à présent aux Editions Cheminements, 1 chemin des pièces, Bron, 49260 Le Coudray-Macouard. 20 € franco.
Edito de février : " Paul dans sa vie ", un film de Rémi Mauger.
Nous avons beaucoup aimé ce film qui dessine le portrait géant d'un homme humble, sage et généreux. Il a sans doute fallu beaucoup de complicité et de confiance entre Paul Bedel et Rémi Mauger pour réaliser un tel film. La vie au quotidien de Paul se déploie au fil des images de la Hague ultime, magnifiquement filmée par Guy Milledrogues. Dans ce dernier jardin haut perché avant le grand large, sa terre à lui, Paul nous donne ses "leçons de choses", comme on disait autrefois.
Paul et ses proches s'expriment en normand et, comme toujours dans ce cas, le sous-titrage ne donne qu'une version limitée de la parole. Parmi cent "leçons de choses", on saura maintenant que "le mauvais temps qui existe, c'est celui qui dure trop longtemps."
Paul Lebel l'explique bien : le goût de son beurre, bien sûr de fabrication maison, dépend de l'orientation des "cllos" (champs) et donc de leur exposition aux vents salins. Hommes de l'ère numérique, méditez cela… D. Bourdelès

♥    L'Assemblée Nationale rejette toujours les langues régionales malgré l'engagement de certains députés (Bayrou, Le Branchu, Le Drian, Le Fur). Citons F. Bayrou : "La défense du français n'est pas contradictoire avec la défense des langues de France. Ce n'est pas parce qu'une langue est minoritaire qu'elle est moins digne d'intérêt, et les langues que nous défendons ici ont une syntaxe, une longue histoire."
♥   Certains souhaitent se procurer les ouvrages d' Alphonse Allain ? Hop, un coup d'oeil sur sa page personnelle et vous saurez tout !
♥    Bastaunt, c'est le nom bien normand d'un groupe de punk hardcore qui se produira le 11 février au Big Band Café, à Hérouville (14). Bon, il leur reste à chanter en normand...
♥    Découvrez quelques photos du tournage réalisé par FRANCE 3 sur Marcel Dalarun et la vie associative autour du normand à Carteret, Bricquebec, Les Pieux. Ce remarquable reportage (6.5 mn) de Thierry Leprévost a été diffusé le 19 janvier (lire aussi en archives).
♥    PomTV, la toute nouvelle télévision normande en ligne, nous propose un reportage sur
" A men leisi ", le livre événement de Marcel Dalarun (cliquez sur "Culture"). A ne pas manquer !
♥    Dimanche 23 janvier, de midi 5 à midi 25, écoutez Marcel Dalarun raconter son histoire et celle de sa langue sur France Bleu Cotentin. Un témoignage qui ne peut laisser indifférent.
Edito 2 de janvier : Audience record pour France 3
Nous pouvons en témoigner, il y avait du monde devant les postes ce mercredi 19 janvier 2005, à 18h45. Ce soir-là, les Normands avaient rendez-vous avec leur langue du pays.
Thierry Leprévost et son équipe avaient entrepris de réaliser un film de 6.5 mn à l'occasion de la sortie du livre de Marcel Dalarun et du dernier CD de Magène.
Marcel Dalarun a su trouver les mots justes pour expliquer tout l'intérêt de la sauvegarde du normand. On a pu aussi apprécier l'harmonie quasi naturelle entre les images de Carteret et de Bricquebec et les poèmes et les chansons qui ont illustré le reportage.
Certains ont été surpris par l'affluence aux associations des Amis du Donjon et de St-Georges. Eh oui, le normand, c'est aussi un loisir passionnant ! Enfin, on a pu découvrir l'exposition réalisée par Rémi Pézeril à la médiathèque des Pieux avant de se quitter sur un mini-récital de Théo et Jean-Louis. Vous nous l'avez dit : le film est vivant, coloré, bien fait. Au-delà des images, il vous a parfois ému car évoquer la langue normande, c'est éveiller plein de souvenirs. C'est aussi toucher du coeur la réalité d'un monde en totale mutation qui fait bien peu de cas de ces souvenirs... D. B.

♥   Notre dictionnaire s'est encore enrichi et compte désormais 1900 mots normands
♥    Tous à vos agendas : plusieurs concerts de Magène sont déjà programmés en 2005.
♥    Hugo Voisard, étudiant au Québec, nous fait part des similitudes qu'il a observées entre le québécois et le normand.
Edito de janvier : 17 nouvelles chansons pour bien commencer 2005
Eun miot de souovenin ", c'est le nom de ce CD tout chaud. C'est aussi le titre de sa dernière chanson, comme un écho sensible au très beau livre de Marcel Dalarun qui vient de paraître.
Le magnifique violon d'Emilio Ortiz ouvre le bal dès la première chanson. Ce disque met en fête les mots de Marcel. La musique acoustique les fait danser ou les caresse au gré des thèmes qui se succèdent. Les chansons sont souvent courtes, à l'instar des textes. Des vraies chansons d'amour (du rarement entendu en normand) voisinent avec des fables débridées et des réflexions profondément humaines. La tendresse, la joie, la mélancolie, la sagesse, une façon raccourcie de résumer la vie, celle du poète ...et la nôtre, sans doute.
Un superbe livret en couleurs accompagne ce CD vert pomme. Il est signé Julien Pironin, un jeune artiste au talent prometteur. Les textes inédits y sont couchés avec leur traduction.
Un CD déjà indispensable !