Livre d'or
        2001-04        2005-07        2008-09

 

LIVRE D'OR 2005-2007



Gilles Perrault

" J'ai pris le plus vif plaisir à lire ces poèmes toujours savoureux, écrits dans une langue charnue, et qui évoquent si bellement les plaisirs et les bonheurs de la vie, parfois aussi ses tristesses et - parmi celles-ci - celle du temps qui passe inexorablement. Marcel Dalarun est à coup sûr un vrai poète, un grand poète. "
     Gilles Perrault, écrivain. (A propos de "A men leisi")
Katia Epting
" J'ai découvert le patois normand par hasard. J'ai été totalement séduite.
Ecoutez, c'est du pur bonheur ! "
     Katia Epting, animatrice de "C'est mieux le matin" sur France3. (Passage de Théo et Jean-Louis dans l'émission)

Thierry Leprévost
" J'aime beaucoup ce disque, sa musique, ses arrangements, sa sonorité,
son dynamisme normand ! Bravo à Magène ! "
     Thierry Leprévost, journaliste France3 et écrivain. (A propos des "Ouées de Pirou")


Vos réactions à propos de nos dernières productions ou de ce site
Pour des raisons de confidentialité, la plupart des extraits de messages ci-dessous sont anonymes et ne relatent ni les souvenirs, ni les témoignages très personnels.


2007

Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour votre site qui s'est considérablement amélioré. J'apprécie le nombre varié des rubriques et la mise en page claire et accueillante. Passionné de musique traditionnelle, de langues, et normand (comme mon nom de famille ne l'indique pas), je ne peux être que comblé!
C.C. déc 07

Félicitations pour "l'aménagement" du site qui le rend encore plus agréable à consulter. Une petite frustration cependant : l'attente de la suite du "fuuleton de l'arryire"...  qui reste bloqué au 10ème épisode, probablement à cause d'une actualité très riche). Merci pour tout.
D.S. déc 07

" J'ai mis le site de "Magène" en bonne place dans la page culturelle de FLERS-INFO. Il va sûrement y rester longtemps. Mes racines sont dans le nord cotentin, mes parenst et leurs amis parlaient le patois (la langue) normand que je comprenais parfaitement et que je n'ai pas complètement oublié. En relisant sur le site les paroles de la chanson "su la mé" ( j'ai parlé mais je n'ai jamais écrit le normand!), je me suis souvenu de fêtes familiales récentes où, avec mes frères et certains amis, nous avions chanté la chanson à des "horsains". J'ai énormément de plaisir à visiter votre site, je crois que je vais y retourner.
A.E. nov 07

" Je suis étudiante en philologie anglaise. Récemment, j'ai entendu dire pendant un des cours que la langue normande est extincte. Pourriez-vous me répondre si ceci est correct et si non dans quelle mesure parle-t-on encore normand. Est-ce un dialecte aussi largement parlé ,enseigné peut-etre et reconnu que le breton, par exempe ? Je tiens a votre reponse. Merci !
P.J. oct 07

" Je suis chercheur universitaire et j'écris, entre autres choses, sur l'enseignement du normand et la culture normande dans le nord cotentin. J'ai publié un article en 2003, je peux vous le faire parvenir. Par ailleurs je cherche à cataloguer les activités culturelles en normand depuis 5 ans. Pouvez vous m'aider?"
C.P. oct 07

" Enfin quelqu'un qui pense aux anciens ! Ma mère a été ravie de voir enfin les mots de son enfance et a été ravie de pouvoir me donner des explication sur certains mots que vous utilisez dans vos recettes. Cela lui a rappelé sa jeunnesse. Continuer, cela va remonter le moral de nos anciens qui ne voient malheureusement que les langues anciennes des autre régions à la télévision, mais jamais la langue normande ni surtout le patois normand. Au nom de ma mère, encore un très grand merci et bonne continuation.
M. sept 07

"J'aimerais savoir s'il existe une association normande dans la région Centre ?" (NDLR: point de réponse pour l'instant...)
A.W. sept 07

"Je vous écris pour vous dire que ce site est vraiment bien, c'est une initiative vraiment sympa; continuez à le développer..."
A.W. août 07

" Je voulais juste vous dire merci pour tout votre site en patois Normand. Nous sommes de la région de Gouberville, entre Barfleur et Saint-Pierre-Eglise, et mon mari me traduit vos histoires et vos chansons. Vos poèmes sont aussi très beaux. En un mot, merci ! Une admiratrice"
Y. août 07

" Super, votre site, je découvre avec joie, avec un peu de retard (j'ai 57 ans) le normand. Le père Alexandre et ma belle mère Fernande, me l'avaient fait découvrir un peu.
Je reviens d'une quinzaine de jours en Bretagne, et je lisais dans une méthode de breton "Nous sommes en plein néologismes mais cela est nécessaire, sinon la langue meurt". Ils ont donc des ordinateurs, des logiciels, des souris, imprimantes... en breton. D'où ma première question : et nous, en Normandie, qu'en est-il? Deuxième question : Dans les léçouns de normand, il est noté "première série" où trouver les séries suivantes ? (...)
P. juill 07
(NDLR: dès que j'en ai le temps, j'entreprends la 2e série...)

" Juste un petit message pour vous féliciter et encourager pour votre site qui est une bouffée d'oxygéne pour le Normand exilé que je suis. (...) Seul petit (tout tout petit) reproche, pourquoi continuez vous a utiliser le mot péjoratif de patois pour parler du Normand ? C'est une langue romane et non un patois. Au méme titre que que Catalan ou le Gallicien ne sont pas une dégénerescence de l'Espagnol, le normand mérite le nom de langue. Un patois est une déformation d'une langue initiale or, le Normand est plus ancien que le Français qui est une construction linguistique tardive. Les patois sont purement oraux et basiques, en 1762 le  dictionnaire de l'academie francaise définit les patois ainsi : « Langage rustique, grossier, comme est celui d'un paysan, ou du bas peuple » or le normand a été raffiné nous avons un large corpus d'écrits et un vocabulaire riche qui remonte au XII eme siècle (les récits de la table ronde furent portés pour la première fois sur papier en Normand par Geoffroy de Monmouth et Wace). Par pitié cessez d'appeller patois une langue qui fut celle des Rois d'Angleterre pendant 400 ans. Je suis personnellement un grand admirateur du travail de Mr gueraint Jennings, auteur jersiais du site "les pages jersiaises" et je crois qu'en utilisant le mot patois (ce que j'ai longtemps fait moi-même du fait des scories de ma scolarité jacobine) vous  rabaissez involontairement vous-même notre héritage. Ceci n'enlève en rien la grande admiration et le respect que j'ai pour votre travail que je souhaite demeurer toujours aussi exemplaire et chaleureux.
F.H. juin 07
(NDLR: contrairement à ce qu'affirme notre lecteur, le mot "patois" n'apparaît que très rarement dans notre site. Nous sommes tous du même avis : le normand est bien une langue à part entière !)

" J'i preichi dov Maysse Arsouye sus l'forum Babel... E i m'dit ke pouo pouovei fè éditar eine BD dins eine lague régionale, i faot ke ra seit l's associatiouns kyi demadent as éditus... E j'i peu rmerki ke no z-a pes de BD de tintin in normaynd alors ke totes l's aotes lagues ount ou meins eine traslatioun... Pouokyi ke vos assayi brin de demadar à ein o dyeus éditus?
Y. juin 07

" Je me suis permis dans mon blog de faire référence à votre site que j'apprécie beaucoup. (creully.blogspot.com)
J.P.B. juin 07

" Je viens de découvrir votre site internet sur le normand et suis très heureux de voir votre intérêt et engagement pour votre langue.    Je vous écris dans le cadre d’un projet de recherche en linguistique de l’Université de Cambridge en Angleterre, qui au cours des trois années à venir créera sur internet une importante base de données sur les langues régionales d’Europe.  Je tiens particulièrement à y inclure le normand.(...)"
P.H. mai 07

" Je suis tombé par hasard sur votre site et je le dévore depuis avec intérêt, mais il y a quelque mots que ma très regrettée belle mère pure normande (sud manche ) employait qui ne sont pas dans votre dictionnaire (...)"
S.B. mai 07

" Je me permets d ajouter à votre liste le prénom masculin Trancrède ou Tankred en Normand qui vient du franc: Dankrad. Il a été très usité chez les Normands de Sicile. Ce prénom date environ de 1050, il signifie: le conseil et la pensée."
B.L. mai 07

" Je suis tombé un peu par hasard sur votre site. Je ne connaissais pas la langue normande. Existe-t-il un dictionnaire complet français-normand ou bien des cours par correspondance?
E.F. mai 07

" Je viens de découvrir votre site,il est vraiment formidable ! très bien structuré,d'accès facile,et contenant énormément de renseignements, bravo! Ca fait plaisir."
T.D. mai 07

" Je suis normande d'origine et j'ai malheureusement dû quitter ma Normandie natale pour trouver du travail à Paris. J'ai déjà 2 de vos CD et mon conjoint, Parisien d'origine, qui ne parlait pas un mot de normand il y a quelque temps, passe en boucle le CD des Ouées de Pirou, et comprend maintenant beaucoup mieux notre patois !! Tout cela pour vous dire merci pour ce que vous faites pour la sauvegarde de notre patois normand."
N.D. avr 07

" Tout d'abord je tenais à vous féliciter pour ce site internet. Je viens de le découvrir. Par le passé, ma grand-mère m'apprenait le patois normand. Chaque jour un peu plus. Malheureusement, nos destins se sont séparés et j'ai perdu tout ancrage avec la langue de ma région. Ma question : pourriez-vous me faire un programme de formation à ce patois (c'est-à-dire, vos conseils pour débuter. Quel(s) ouvrage(s) dois-je acheter dans votre boutique ? Je vous remercie à l'avance. Cordialement et vive la Normandie."
P.R. avr 07

" Bravo pouor vout site ! Ch'est byin l'seu sus nout laungue...
Euj vouorais saveî... Ya-t-i pin d'jânnes âoteus ou byin oco "prêcheus" d'la laungue normaunde? Fâote que no dirait que les vuus seument povent prêchi l'normaund... J'ainme byin vout mûsique mais ch'est itou eune mûsique eud vuus... Ya-t-i pin d'jânnes grouopes eud métal (ou d'rap) cauntaés en normaund?(...)
Ch'est byin trisse que l'normaund seit en tran d'vuuli et d'mouori...
Euj vouos écrirai petête eud nouvé pouo vouos fé ouir quiques caunchouns d'men cru (dauns eun genre pus "d'achteu")... (Ch'est tréjoue byin d'aveî quiques mûsiques d'genres nouoviâos pouo muus apipaer les jânnes...)
G.E. mars 07

" bin r'cheu,j'vous' en sé groe;y en a enco biacou qui s'donn du ma ichin , cha vous r'donn du r'evi à bintot préchi cha va  mais manié la pieume !"
A.L. mars 07

" Vive la Normandie libre et réunifiée ! Votre site est génial et est ben fait."
P. jan 07

" Un très grand bravo à tous. Vous êtes formidables. Toutes les personnes à qui j'ai offert vos albums ou fait écouter sont emballées et en redemandent. (...) La première fois que l'on écoute vos chansons, cela donne la chair de poule. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'on redécouvre que l'on existe en tant qu'entité et c'est formidable. (...) Mon souhait serait que vous veniez plus souvent dans le Calvados. On a besoin de vous."
C. jan 07



2006

" Super, ce site, ça fait du bien, le vrai, l'authentique et pas la culture américanisée, bou diou. Continuez, c'est tout simplement génial."
V.S. dé 06

" une petite question. En admettant que prochainement la Normandie soit réunifiée, pourrions nous envisager une langue Normande unique du pays de Caux au Cotentin ?"
S.L. dé 06

" Je suis étudiante en BTS Animation et Gestion Touristiques Locales (...). Dans le cadre de ce BTS, je réalise, en patrimoine régional, trois dossiers qui doivent mettre en avant la richesse du patrimoine normand. C'est pourquoi j'ai choisi de présenter un thème s'intitulant: "Histoire de la langue normande". (...) En effectuant mes recherches sur internet, je suis tombée sur votre site qui, au passage, est très bien fait, très complet! Cela m'a, encore plus, donné envie de poursuivre mes recherches sur ce thème qui me tient à coeur. Je trouve vraiment admirable tout ce que vous vous attachez à faire pour la conservation de cette langue."
B.Y. dé 06

" J'aurais aimé savoir comment s'écrivait l'expression en patois "no-z-est reide byin (ou ben) coume chenna" (pour on est bien comme ça!). Je ne sais pas si je l'ai bien orthographiée!!! Je suis commerçante dans le Cotention et j'aimerais mettre cette expression sur mes cartes. Merci d'avance et merci pour votre site!! "
K. nov 06

" J'ai visité votre site avec d'autant plus d'intérêt que je suis d'origine boraine (et le borain est un sous-dialecte du picard, lui-même apparenté au normand. J'ai constaté des coïncidences de vocabulaire avec le sicilien (acataer - dacater en borain - et acatare en sicilien) et lo picho (le o étant une voyelle d'appui comme le e en français) parent avec le pichon borain. Et je me pose la question : les Normands, qui ont occupé la Sicile, y auraient-ils laissé une trace linguistique ? En tout cas, le sicilien est plus proche du patois anglo-normand, picard que l'italien.. Qu'en pensez-vous ? Et merci de faire vivre ces langues qui ont tellement plus de saveur que l'hexagonal ! "
J.M. nov 06

" Je suis étudiante en BTS Animation et Gestion Touristiques Locales (...) Dans le cadre de ce BTS, je réalise, en patrimoine régional, trois dossiers qui doivent mettre en avant la richesse du patrimoine normand. C'est pourquoi j'ai choisi de présenter un thème s'intitulant: "Histoire de la langue normande". (...) En effectuant mes recherches sur internet, je suis tombée sur votre site, qui, au passage, est très bien fait, très complet! Cela m'a, encore plus, donné envie de poursuivre mes recherches sur ce thème, qui me tient à coeur. Je trouve vraiment admirable tout ce que vous vous attachez à faire pour la conservation de cette langue. "
B.I. nov 06

" Je suis un fidèle visiteur de votre merveilleux site, je suis également auteur et metteur en scène d'une comédie musicale qui se jouera en mars 2007. Notre production parlera des contes et légendes à travers l'histoire, contes et légendes de France et du Québec.
A.S. nov 06

" Tout simplement "Bravo". Super site, joli travail. Que de beaux souvenirs, de ces expressions dites par mes (défunts) grand-parents et de les découvrir à nouveau sur votre site. Bonne Continuation."
R.L. oct 06

" Je suis à la recherche de renseignements sur les fêtes des Rouaisons. Ne trouvant pas de liens sur internet pour me renseigner, j'ai raté la fête 2006

à Guernesey! J'espère pouvoir participer à la fête en 2007. Aussi je m'adresse à vous afin de solliciter votre aide. Merci, et bravo pour ce que vous faites pour la culture normande."
J.S.D. sept 06

" Bonjour, je suis normande, vivant en Seine-et-Marne. Je trouve votre site très sympathique. Je vous félicite. Je me permets de vous demander un petit service : connaissez-vous la traduction de : " Le petit bonheur " en normand ? Vous remerciant par avance. Encore bravo ! (rép. "Le petit bouheu" va devenir le nom d'un gîte rural à Arromanches) "
S.P. sept 06

" Née dans le Cotentin, plus exactement un petit village du Val de Saire, je viens de découvrir votre site. Quelle surprise de retrouver des noms géographiques qui figurent dans un livre que je lis  actuellement et dont l'action se déroule dans les années 1100 ! (...)"
M.P. sept 06

" Je suis un jeune Haut-Normand qui voudrait apprendre le patois de son pays ! Je voudrais savoir si le language de la Haute et de la Basse-Normandie était le même à l'époque et je voudrais savoir si, puisque c'est une langue à part entière, pourquoi cette langue n'est pas enseignée dans les établissements scolaires, tout comme le breton ?! "
M.D. sept 06

" Je suis natif du Pays d'Auge et étudiant. Je me demandais si on pouvait trouver une association telle que la vôtre dans le Calvados."
J.A. aou 06

" Ouiiiiiiii! je souhaite recevoir la lettre d'info de Magène ! et je transmets votre site à mon amie québécoise qui anime des ateliers de langue comparée " français - québécois " à montréal."
C.R. aou 06

" Bravo pour ton site et l'action pour la défense et la promotion d'une langue malheureusement bien mal en point."
S. juin 06

" Tout d’abord, je voulais vous féliciter pour la promotion que vous faites pour la langue normande. Je souhaiterais savoir où je pourrais me procurer des costumes traditionnels ainsi que des instruments de musique traditionnels."
A.H. juin 06

" Après l'écoute du cd, je ne dirai qu'une chose : formidable. La chanson Marie Digard a réveillé des souvenirs que je ne me rappelais plus. Merci."
N.T. mai 06

" Juste un mot pour vous dire bravo pour votre site ! Normand de 34 ans, originaire de Falaise, et expatrié à Lyon, je suis très attaché à ma Normandie natale et c'est avec un grand plaisir que j'ai découvert votre site. On me reprend souvent dans mon entourage, utilisant depuis mon enfance des mots que je pensais français. j'ai enfin découvert pourquoi dans cette région j'étais le seul à utiliser certains mots de vocabulaire. Bravo à Magène pour ces superbes musiques et j'espère recevoir mon CD très vite."
M.Y. mai 06

" (...) Disons que lorsqu'on est forcé de s'éloigner de sa région, on ouvre les yeux sur ce qu'elle représente à nos yeux, mais aussi à ceux des autres. J'en suis venu à étudier la question de la réunification normande et, de fil en aiguille, je suis tombé sur votre site ! J'ai tout de suite accroché sur les cours de normand; je retrouve nombre d'expressions et de mots que j'utilise, que ma mère ou ma grand-mère utilisent ! Deux objectifs donc : curiosité intellectuelle pour tout ce qui est étymologie et surtout la préservation d'un patrimoine qui ne doit pas disparaître (...).
J.B. avr 06

" Merci pou' vot site qui ragaillardi mon coeur de normaund. Mé, suis d'l'Eure en exil forçé à la capitale. Qué thor aie pou not ' cause."
N.T. mars 06

" Vé, v'là y'a men neveu hier m'a fait un rude pllaisi. No mougi au Raz Bllaunchard à Diélette et je li prêchis normaund. M'a dit "l'vuu, j'essayeriai byin mais de prêchi cha (...)."
D.M. mars 06

" Un mot rapide pour vous féliciter pour ce beau site sur la culture et la langue normandes. Mes origines étant de ce bout de pays, c’est avec plaisir que je le consulte."
P.S. Montréal (Québec) mars 06

" Merci pour votre message, c'est sympa. Mais, habitant trop loin, je ne pourrai assister au spectacle, c'est vraiment désolant ,car j'aurai adoré passer cette soirée en Normandie et replonger dans ma langue normande, même si je la parle peu. Heureusement, grâce à votre site internet, je peux m'améliorer. c'est pas facile de trouver une personne qui parle normand en Béarn. Je viens en Normandie fin juillet, début aout, pourriez-vous me dire les spectacles et les soirées prévus pour cette période, afin que je puisse y participer."
M.L. mars 06

" Il habite près de Montpellier, a vécu 10 ans dans la Manche dont il est resté amoureux, et était grand ami de Fernand Lechanteur (...) Il vient de découvrir avec enthousiasme le site Magène."
C.P. fvr 06

" J'ai découvert, ce soir, votre site " Magène". Toutes mes félicitations (...)"
P.B. fvr 06

" Je suis ravi de trouver enfin un dictionnaire normand-français. Ce n'est qu'un début, mais c'est déjà ça. "
P.L.L. jan 06

" Je suis un normand exilé dans le Sud-ouest. Merci pour votre site. Cela me rapproche de ma Normandie natale et cela fait du bien. J'ai acheté un de vos cd, c'est très chouette. Je vais bientôt passer une autre commande car c'est important de connaître les chants de son pays natal. Tous mes voeux de réussite pour 2006. Merci et continuez ainsi."
M.L. jan 06

" Ch'est reide byin les leçouns de normaund. Coume qui qu'ol est la seizyime leçoun ?"
S.T. jan 06




2005

" Je voudrais tout d'abord vous féliciter pour votre site. Je m'intéresse moi aussi beaucoup à la langue normande et en particulier aux traces qu'y a laissé le Noroit. J'ai cependant remarqué quelques erreurs : par simple curiosité, j'ai jeté un oeil sur la page des prénoms. Agathe, par exemple, n'est pas du tout d'origine normande : ce prénom vient du mot grec "agathos" et je ne crois pas que les Grecs aient envahi l'actuelle Normandie. Encore bravo pour votre site et bonne continuation.
N. nov 05

" Un grand merci pour l'information sur les cours de Normand. (...), mon compagnon va s'y mettre bientôt, il a déjà le dictionnaire de Magène et des disques, brochures provenant de Magène aussi. Merci encore un fois de nous tenir au courant de toutes les parutions. Nous attendons impatiemment le disque 2006 de Magène. "
L.T. oct 05

" Très aimable à vous de me faire partager les offres de votre site très bien conçu. J'aurais probablement des difficultés pour vous l'écrire en patois !!! le parler, ça va : une raison de plus pour prendre des cours. "
S.L. oct 05

" J'ai trouvé vos cours de normand des plus intéressants, ayant entendu parler, ainsi étant jeune et employant de temps à autre le peu de mots normands que je connais, je peux ainsi augmenter mon vocabulaire. "
C. oct 05

" Dans le dictionnaire accessible en ligne, j'ai bien trouvé gratte-tchu = cupide, avare, mais pas gratte-tchu au sens du pieu planté dans un champ à vaches pour que les animaux puissent se gratter. Je continue donc à chercher comment prouver cette signification. Je suis donc toujours intéressé si vous avez un jour la solution. "
P.A. oct 05

" En tant que rebelle et défenseur de la véritable Normandie, je m'insurge devant le fait de vouloir intellectualiser notre prêchi. Mais, cependant, je suis obligé de reconnaître le bien fondé de votre site pour la sauvegarde de notre patrimoine. je me régale et je pense : "enfin de dignes défenseurs pour notre culture orale."
Plus de mille ans sous silence et un chant de Magène vous interpelle alors dans le fin fond de mes marais. Je pense que cela n'écorchera pas mon doigt de vous dire "Merci, cha ch'è d' bon ga d'par tch'u nou". Mais attention à la dérive, restez fidèle à ce que vous êtes. "
C. oct 05

" Félicitations pour les cours de normand et l'ensemble de votre démarche. "
D. oct 05

" Grand merci pour ce cours de normand ! Mais, mé, j'dis putôt un "tchyi " qu'un "quyin"... jusqu'à ! "
J.D.B. oct 05

" Je suis régulierement votre avancée du site et je tiens a vous remercier de ce que vous faites pour notre langue normande ! J'aurais besoin d'un renseignement : où trouver une liste de prénoms normands ? Nous attendons un bébé et j'aimerais trouver un prénom normand sympa. "
Y.B. oct 05

(voir nouvelle rubrique site grâce à cette idée) " (cours) C'est vraiment une excellente idée ! C'est chouette, ça s'enrichit de partout : on a des cours de picard, breton, platt, vosgien, grec moderne qui se mettent en place..."
X. oct 05

" C'est avec pas mal d'émotion que je découvre votre site. Ma famille paternelle est originaire du Cotentin, j'ai grandi à Cherbourg, après quoi toute la famille a bougé dans le Sud-Est. Ma grand-mère a maintenant 95 ans (et est en très bonne forme) et je l'ai toujours entendu parler avec ce fort accent normand et ses mots de patois,  que je retrouve aujourd'hui dans les textes sur votre site. Un grand merci à vous d'entretenir la flamme ... "
R.M. sept 05

" Bonjour à tous les Normands, ( qui prêchent com' mé, et l'zôts itou (...) J'ai - ainsi que ma femme - pris grand plaisir à lire la première page de votre dictionnaire, tous ceux que j'ai pu consulter jusqu'alors m'ayant semblé bien incomplets. Ma grand-mère (...) disait : " V'nous quaunt à mé ? ", et pas " d'aveu" ( ça s'rait byi du coutainchais ... ). Et il m'arrive encore, quand un travail me prend plus de temps que prévu de dire : " j'n'y avange pas."
J.D.B. août 05

" Bravo! Votre site est très intéressant et donne envie d'en savoir plus. Avez-vous des projets pour le compléter, en particulier, avec les règles originales de la grammaire normande et surtout avec la conjugaison ?"
S.T. août 05

" Du côté de Montgardon (sur la hauteur, d’où l’on peut apercevoir Jersey sous les nuages), j’ai souvent entendu dire (transcription approximative) : " Bllaunche mé et neir Jérri, y a de l’iâo à pllens pannyis " : Blanche mer et noir Jersey, y a d’ l’eau à pleins paniers."
A.Q.V. août 05

" Merci pour ce site plein de souvenirs et de mots encore utilisés. Normand depuis mes arrières grand-parents, les "goules barbouillées tous crachous" sont toute mon enfance. Maintenant que j'habite en Lorraine, je ne savais même pas que j'utilisais encore tant de mots normands (c'est pour ça qu'ils me regardent bizarrement içi). Je voulais juste vous dire que près de Rouen, pour dire "au revoir" = "dis y boujou", "et puis" = "et pis", "la terre colle au pied (glaise après une averse)" = "ça depécaille", "le chien" = "le kien. Je voulais aussi vous dire que je suis très surpris de voir autant de ch'ti ou même de "CH". Dans ma campagne entre le Pays de Bray et le Pays de Caux, je ne suis même pas sûr que le H existe."
G.H. août 05

" Je suis tombé sur votre site par hasard en fouillant sur l'internet pour l'origine des expressions québécoises. J'ai relevé une erreur dans votre page "QUELQUES SIMILITUDES ENTRE LE QUEBECOIS ET LE NORMAND ". Le mot "enfirouaper" est bel et bien issu de l'Anglais "In fur wrapped". Vous affirmez "l’influence de l’anglais sur le français en Amérique n’était pas très forte à l’époque de la traite des fourrures, puisqu’il y avait peu de contacts entre les colons français et les colons anglais (...)". Or le "fur" dont on il sagit est la fourrure avec laquelle les contrebandiers canadiens cachaient l'alcool en direction des états-Unis durant les années de la prohibition."
A.A. juin 05

" J'ai découvert votre site sur Internet. Bravo de ne pas laisser s'éteindre nos langues régionales."
E.F. juin 05

" Félicitations pour votre site intéressant et sympathique. Je fais des recherches sur le patois normand depuis quelque temps car je me suis lancée le grand défi d'écrire (...) "
A.B. mai 05

" Quiqu'mots ryin qu'pouor dyire que cha m'a fait byin du pllaisi d'arrivo sus l'site de Magène, d'vei si y a du nouvé ou pais, d'ouir lus caunchouns (...)"
A.L. avril 05

" J'avais découvert voici quelques années, lors d'une fête de famille à Cherbourg, le chant "Sus la mé" qui avait produit sur moi une énorme impression. Grâce à vous et à votre disque en public que je reçois à l'instant, l'émotion m'étreint à nouveau. Impossible pour moi qui suis pourtant né bien loin de toute mer d'entendre cette chanson sans avoir la gorge serrée.
Réussir à évoquer, avec autant de force que de modestie, l'amour pour sa région et pour la mer, mais aussi les dangers qui guettent les marins et l'attente de ceux qui restent à terre, est un rare tour de force artistique.
Cette chanson - assez proche, à mon avis, d'un cantique religieux - devrait absolument franchir les limites du Cotentin. Je sais que vous vous y employez, mais il est incompréhensible qu'elle ne soit pas plus connue car, malgré le dialecte normand, elle possède la puissance des plus grandes oeuvres, celle de toucher tout un chacun, où qu'il soit. "
P.M. avril 05

" Plutôt Parisien, mais Normand de par mes deux parents, tous deux de Fécamp, ce site m'a rappelé certaines expressions entendues dans ma jeunesse… Merci de nous faire partager ceci."
L.V. avr 05

" Je suis Québécois et mon ancêtre venait de la Normandie (en 1670), j'ai découvert avec grand intérêt et étonnement votre merveilleux site Internet. En parcourant le Dictionnaire j'ai compris que le français que nous parlons au Québec est fortement influencé par la langue normande. Il y a beaucoup de mots ou d'expressions que nous utilisons encore aujourd'hui au Québec et qui appartiennent au Normand. Je vais promouvoir cet héritage à mes enfants!"
A.S. mars 05

" Je tiens tout d’abord à vous féliciter pour votre merveilleux site que j’ai parcouru avec grand intérêt."
L.B. mars 05

" Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour votre engagement en faveur de notre dialecte normand. Comme la plupart des gens de ma génération et les anciens issus de milieu rural, je parle et comprends le normand mais ne sais pas l'écrire ; mais après nous, avec le nombre décroissant de paysans et la désertification de nos campagnes, que deviendra-t-il si on ne l'enseigne pas à l'école ou en famille ???? Actuellement, je travaille en région parisienne. Je logeais au début de mes années de galère dans un foyer de jeunes travailleurs avec des provinciaux. J'y ai rencontré un Normand de Barneville qui m'a fait découvrir votre groupe. (...) Je pense qu'à l'heure actuelle où nous entrons dans une Europe croissante, multiraciale, noyés dans la masse, chaque provincial est en quête de son identité. (...) Je garde toujours le contact avec les gens de mon pays.. Au revoir et peut être à bientôt pour vos prochains concerts !!!! "
S.L. fév 05

" Bravo pour votre travail ! Exilée en Bretagne où mon pays me manque, je voyage régulièrement sur le net à la recherche de nouvelles de Normandie. Quelle merveille de vous avoir trouvé ! Un grand merci. Grâce à vous, j'en apprends plus que je ne l'aurai imaginé, c'est riche et varié. A quand les cours de patois normand ? Merci pour ce site génial qui apporte un vrai rayon de soleil normand dans nos coeurs expatriés ! "
F. fév 05

" Je suis tombée sur votre site par hasard, simplement en faisant une recherche sur le net. J'ai écouté quelques chansons et je suis tout de suite tombée sous le charme. Toulousaine depuis 4 ans mais normande avant tout, cela m'a vraiment retournée d'entendre parler la langue de mes grand-parents et de lire avec surprise le nom de Théo Capelle, mon vendeur de rêves préféré... Toutes mes félicitations pour votre site. "
C. fév 05

" Concernant votre superbe recherche des expressions normandes sur la pluie, je me permets de vous soumettre les deux suivantes que j'ai fréquemment entendues près de Villedieu : la pichée d'iâo et la dégelée. "
D.G. fév 05

" Votre site m'a surpris agréablement. C'est sympa de voir des gens se mobiliser pour la langue normande."
D.P. fév 05

" J'ai beaucoup aimé votre site, surtout les rubriques sur le temps qu'il fait. A la visite de Magène, je découvre chaque jour des expressions communes qui sont d'origine normande et que l'on utilise tous les jours, mais qui ne sont pas nécessairement dans les histoires en patois que je dévore !"
E.C. fév 05

" Bravo pour votre site si chaleureux."
I.B. janv 05

" Je cherchais des renseignements sur la langue normande sur l'Internet et j'étais ravi de trouver votre site."
R.L. janv 05

" J'ai bien recu votre commande. Quel plaisir d'écouter ma langue ! Il y a des mots que je connaissais et je ne savais pas que c'était du normand !"
Y.B. janv 05

Lire les autres messages dans nos livre d'or 2001/2004 et livre d'or 2008/2009