Méthode de normand

 

 

Syisyime léçoun

A - Le baté

  Ecoutez...


  • Léa : Guette, veis-tu byin le baté sus le russé ?
  • Réné : Veire ! Et je veis reide byin le quyin itou.
  • Léa : Ch'est-i paé le quyin qui hale le baté ?
  • Réné : Veire ! Mais le baté, il est paé byin
    counséquent.
  • Léa : Cha, ch'est le nouvé baté à ma soeu.
  • Réné : A ta soeu ! A-t-a eun baté ?
  • Léa : Veire, ol a sen baté à lyi, achteu.
  • Réné : Dé qui couleu qu'il est, sen baté ?
  • Léa : Il est rouoge et i brile.
  • Léa : Veis-tu le solé brilli dauns le cyil blleu ?
  • Réné : Je veis l'houme qui guette sen baté bllaunc.
  • Léa : Yoù qu'il est, sen baté ?
  • Réné : Sen baté à li, no l'apercheit sus la rivyire.
  • Léa : No le veit paé reide byin.
  • Réné : Il est à mitan muchi pa l'âbre





B - Av-ous byin coumprins ?

  Répétez les dialogues

  • Veis-tu byin le baté ?


  • Le baté est-i sus le russé ?


  • Yoù qu'est le baté ?


  • Qui que no veit itou ?


  • No veit-i byin le quyin itou ?


  • Le quyin hale-t-i paé le baté ?


  • Ch'est-i eun baté counséquent ?


  • Et le quyin, li, est-i counséquent ?


  • Coume qui qu'est le baté ?


  • Et le russé, coume qui qu'il est ?



  Répétez les dialogues

  • Ch'est-i paé le baté à sa soeu ?


  • Ch'est-i sen baté à lyi ?


  • Sen baté à lyi, ch'est-i paé eun nouvé baté ?


  • De qui couleu qu'il est sen baté à lyi ?


  • Est-i bllaunc ou byin rouoge ?


  • Sa soeu a-t-a eun nouvé baté ?


  • Coume qui qu'il est sen nouvé baté à lyi ?


  • Ch'est-i ten baté à tei ou byin sen baté à lyi ?


  • No le veit-i paé reide byin sen baté ?


  • Yoù qu'il est ?


  • Brile-t-i, sen nouvé baté ?



  Répétez les dialogues

  • Yoù que brile le solé ?


  • Qui que l'houme guette ?


  • Guette-i sen baté à li ?


  • Qui que no-z-apercheit dauns le cyil ?


  • Qui que no veit sus la rivyire ?


  • Le baté à l'houme, no le veit-i reide byin ?


  • Coume qui que no le veit ?


  • Sen baté à li, il est-i sus la mé ?


  • Dé qui couleu qu'il est, sen baté à li ?


  • Coume qui qu'il est, sen baté à li ?


  • Veis-tu byin l'âbre itou ?


  • Le baté est-i muchi ?


  • Est-i muchi pa l'houme ou byin pa l'âbre ?


  • Coume qui qu'est le cyil ?



C - Byin remerqui :


1. le pronom personnel :

A la troisième personne du singulier, au féminin, dans l'interrogation, cela donne :

  • A-t-a eun baté ?

A la troisième personne du singulier (complément) :

  • masculin : li (sen baté à li)
  • féminin : lyi (sen baté à lyi)

Remarque :

on utilise "li" au féminin lorsque le nom que représente "li" est très proche dans la phrase.
Ex : Léa arrivit, Réné li demaundit dauns qui qu'ol avait mins sen CD Rouogie du sei à lyi (li et lyi ne peuvent être que Léa).


2. L'interrogatif yoù que (où) :


  • yoù qu'est sen baté ?


3. les mots d'annyi :


  • l'âbre = arbre
  • le baté = bateau
  • la couleu = couleur
  • le cyil = ciel
  • l'houme = homme
  • la rivyire = rivière
  • le russé = ruisseau
  • le solé = soleil
  • counséquent = important
  • nouvé = nouveau
  • rouoge = rouge
  • brilli = briller
  • i brile = il brille
  • halaer = tirer
  • i hale = il tire
  • no l'apercheit = aperçoit
  • li = lui
  • lyi = elle (complément)
  • reide = très
  • yoù que ? = où ?